La Chine déploie des missiles sol-air sur l'île de Phu Lâm (Woody) relevant de l'archipel vietnamien de Hoang Sa (Paracels). Photo: abc.net.au

New Delhi (VNA) - La ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj a demandé vendredi à la Chine d'arrêter toutes les actions unilatérales pouvant créer des tensions dans la région.

La chef de la diplomatie indienne a fait cette demande juste au moment où les Etats-Unis ont confirmé le déploiement par la Chine de missiles sol-air sur l'île de Phu Lâm (Woody) relevant de l'archipel vietnamien de Hoang Sa (Paracels).

Dans son discours prononcé lors du 8e Dialogue de Delhi organisé dans la capitale indienne le 19 février dernier, M. Swaraj a souligné le rôle important des routes maritimes en Asie du Sud-Est pour l'économie de son pays, affirmant que les océans et les mers, ​dont la Mer Orientale, ​étaient les "chemins" menant à la prospérité et à la sécurité.

Le développement d'une économie verte et l'utilisation optimale des ressources marines ne peuvent se matérialiser que dans le cadre des règles et normes internationalement reconnues, a-t-elle indiqué.

Elle a déclaré que l'Inde soutenait l'évolution d'une architecture régionale inclusive, équilibrée, transparente et ouverte pour la sécurité et la coopération dans la région Asie-Pacifique.

​Le même jour, lors de ce dialogue, le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères Vikas Swarup a affirmé que l'important était de veiller à la mise en œuvre pleine et effective de la Déclaration de 2002 sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de conclure tôt ​les négociations pour établir un code de conduite en Mer Orientale (COC), affirmant que ceux-ci contribueraient à la paix et à la stabilité dans la région.

Toujours le 19 février, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Le Hai Binh, a dit que le Vietnam était profondément préoccupé par ​ces activités de la Chine qui violent gravement ​sa souveraineté sur l'archipel de Hoang Sa et menacent la paix et la stabilité dans la région, ainsi que la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation aérienne et maritime en Mer Orientale.

"Le Vietnam exige de la Chine qu'elle mette fin immédiatement à ces actes répréhensibles", a déclaré le Hai Binh, en réponse aux questions de journalistes sur la construction par la Chine d'une base d'hélicoptères militaires sur l’île de Quang Hoa et son déploiement de missiles sol-air HQ-9 sur l'île de Phu Lâm.

Le même jour, le ministère vietnamien des Affaires étrangères a également envoyé une note diplomatique à l'ambassade de Chine à Hanoi pour protester contre les violations ​chinoises ​de sa souveraineté sur l'archipel de Hoang Sa.

Par ailleurs, la mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU a envoyé une note diplomatique au Secrétaire général de l'ONU proposant la distribution officielle de la note envoyée par le ministère vietnamien des Affaires étrangères à l'ambassade de Chine au Vietnam. -VNA