Une cinquantaine de danses anciennes de Thang Long-Hanoi ont été choisies pour être présentées plus avant dans un livre. Il sortira prochainement et ira de pair avec un DVD. Des efforts sont consentis en vue de réadapter les danses anciennes au contexte actuel.

Un spectacle de danses anciennes lors de la fête du temple de Kim Liên, à Hanoi. Photo : VNA

Le projet d’étude «Danses anciennes de Thang Long-Hanoi» a débuté en l’an 2000, date du Millénaire de la capitale. Au total, 50 danses ont été sélectionnées pour faire l’objet de recherches poussées. Piloté par l’Association des danseurs de Hanoi, le projet a attiré danseurs et chercheurs passionnés en provenance de Hanoi, mais aussi de l’ensemble du pays.

Un séminaire vient d’être organisé dans la capitale afin d’évaluer les résultats obtenus par le projet. Il a réuni de nombreux chercheurs. Les spécialistes ont estimé que la cinquantaine de danses anciennes que compte dans la ville ont une grande valeur artistique et historique. Elles sont étroitement liées au processus de développement de Thang Long-Hanoi ainsi qu’à la vie spirituelle des Hanoiens.

Vingt-huit anciennes danses reconstituées

Au dire des experts, ces danses se divisent en trois genres : folklorique, rituelle et de cour. La plupart sont interprétées lors des fêtes traditionnelles des anciens villages de Hanoi.

La plupart des danses anciennes sont interprétées lors des fêtes traditionnelles des anciens villages de Hanoi. Photo : VNA

Dô Thi Hai, membre de l’Association des lettres et des arts folkloriques de Hanoi, partage que les anciennes danses rappellent les valeurs culturelles distinguées des ancêtres. Pour sa part, l’«Artiste du Peuple» Ung Duy Thinh affirme qu’outre la préservation de la danse folklorique, ce projet joue un rôle important dans la vie actuelle, permettant de mieux comprendre la culture hanoienne d’antan.

Pour que ce trésor artistique ne se perde pas, ces quinze dernières années, l’Association des danseurs de Hanoi a donc étudié, sélectionné et rétabli d’anciennes danses. Pour l’heure, 28 ont été reconstituées.

L’une des plus impressionnantes est le chay co (danse des drapeaux) du village de Triêu Khuc, district de Thanh Tri (Hanoi). Le bông (couple qui effectue des mouvements symétriques), également originaire de ce village, est souvent dansé pour fêter l’arrivée du printemps.

Un livre et un DVD sortiront prochainement

Le village de Phu Nhiêu, district de Phu Xuyên, Hanoi, est connu pour le bài bông (danse chantée), présentée au public lors des cérémonies rituelles et des festivités du village. Cette danse rend hommage au pays, au travail et à l’amour.

D’autres danses de Hanoi revêtent une valeur religieuse comme le luc cúng (danse bouddhiste avec offrandes de fleurs et de lanternes), ou le thiên long bat bô, exécuté par les bonzes de la pagode Dông Lim, dans la commune de Long Biên, arrondissement éponyme (Hanoi).

L’«Artiste Émérite» Hoàng Hà, qui a grandement contribué à la sélection et à la reproduction de ces danses précise que c’est après les représentations en l’honneur du Millénaire de la capitale, que les artistes, en coopération avec les chercheurs, ont décidé de continuer à remanier et à réadapter les danses anciennes au contexte actuel. Pour faire en sorte qu’elles soient à nouveau pratiquées par la population.

L’Association des danseurs de Hanoi va prochainement sortir un DVD et un livre qui présentera une cinquantaine de danses anciennes de Thang Long-Hanoi. -CVN/VNA