vendredi 18 août 2017 - 19:29:17

Le VN préconise le maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale

Imprimer

Le Vietnam préconise le maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale, a souligné le vice-ministre des Affaires étrangères, Ho Xuan Son, dans une interview accordée lundi à la presse vietnamienne.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Ho Xuan Son, en tant qu'envoyé spécial des hauts dirigeants du Vietnam, a eu le 25 juin à Pékin une rencontre avec le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo.

L'Agence vietnamienne d'informations présente ci-dessous le contenu de cet interview:

En qualité d'envoyé spécial des hauts dirigeants du Vietnam, vous avez rencontré le conseiller d'Etat chinois, Dai Bingguo, pour transmettre les opinions des dirigeants vietnamiens à leurs homologues chinois concernant les relations entre les deux pays et la situation en Mer Orientale ces derniers temps. Pourriez-vous nous faire connaître le contenu du message des dirigeants vietnamiens ?

L'information sur cette mission a été publiée par la presse et le contenu du message porte sur les trois points principaux suivants:

1. Affirmant prendre en haute considération les relations de partenariat et de coopération stratégique et intégrale avec la Chine, selon la devise "Bon voisinage, coopération intégrale, stabilité durable et orientation vers l'avenir" et dans l'esprit "Bon voisin, bon ami, bon camarade, bon partenaire", le Vietnam conjuguera ses efforts avec la Chine pour que les relations d'amitié entre les deux pays se développent de façon de plus en plus effectif et efficace, pour les intérêts des deux peuples, pour la paix, la stabilité et la coopération dans la région et dans le monde.

2. Exprimant des inquiétudes concernant les dernières affaires en Mer Orientale, affirmant clairement la position du Vietnam sur les problèmes dans cette région maritime, le message a souligné que le Vietnam préconise le maintien de la paix, de la stabilité en Mer Orientale et demande aux parties concernées de réaliser avec sérieux la "Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale" (DOC) et de régler le différend et les problèmes émergents par les mesures pacifiques, sur la base du droit international, notamment de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982). Le message a également demandé aux deux parties d'appliquer sérieusement les accords obtenus par les dirigeants de haut rang des deux pays, d'éviter les actes susceptibles de compliquer davantage la situation et de ne pas laisser le problème en Mer Orientale influencer négativement leurs relations.

3. Le message a avancé certaines propositions concrètes sur la promotion des relations bilatérales dans les temps qui viennent telles que poursuite des rencontres de haut rang, organisation de la 5e réunion du Comité de pilotage de la coopération bilatérale Vietnam-Chine à Hanoi...

Pourriez vous faire connaître la conception commune des dirigeants des deux pays sur le règlement pacifique des désaccords maritimes par la voie des négociations et consultations amicales ?

La conception commune des dirigeants des deux pays a été introduite dans les Déclarations communes Vietnam-Chine à l'occasion des visites de ceux-ci, la plus récente étant celle du Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung en octobre 2008 en Chine. A cette occasion, les deux parties ont affirmé veiller au maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale, observer scrupuleusement la conception commune des dirigeants des deux pays et l'esprit de la DOC, maintenir le mécanisme de négociations sur les questions maritimes sur la base des principes et des réglementations du droit international, comprenant la CNUDM 1982, rechercher les mesures fondamentales et durables acceptables pour les deux parties, étudier activement et discuter de la coopération pour développer ensemble. Dans ce processus, les deux parties déploient ensemble des efforts pour maintenir la stabilité en Mer Orientale, ne pas effectuer d'actes susceptibles de compliquer la situation ou d'étendre le différend. Les deux parties se sont mises d'accord sur la base du principe d'aborder les questions faciles d'abord puis de passer aux plus difficiles ensuite, de renforcer la coopération dans les secteurs que sont l'étude océanique, la protection de l'environnement, les prévisions hydro-météorologiques, la prospection et l'exploitation gazo-pétrolières, la recherche et le sauvetage en mer, les visites réciproques de navires de la Marine des deux pays, la mise en place du mécanisme d'échanges d'information directs entre les deux Armées".

Pourriez-vous parler du processus de négociations autour de l'Accord Vietnam-Chine sur les principes fondamentaux guidant le règlement des problèmes maritimes"?

Après avoir terminé fin décembre 2008 le travail de délimitation et de bornage de la frontière terrestre entre le Vietnam et la Chine, les deux pays sont tombés accord que le point central des négociations frontalières passe maintenant aux questions maritimes. Les deux pays ont convenu qu'avant d'aborder les problèmes concrets, il fallait négocier et signer un Accord sur les principes fondamentaux guidant le règlement des problèmes maritimes. Ce sont là des orientations majeures, importantes que les deux parties doivent observer.

Dans cet esprit, depuis début 2010, le Vietnam et la Chine ont effectué 6 tours de négociations au niveau d'experts. Les deux parties ont eu des échanges de vue sur certains principes fondamentaux tels que la conception commune des dirigeants de haut rang des deux pays, le droit international dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale. Pour les problèmes ne concernant que le Vietnam et la Chine, il faut les résoudre de manière bilatérale ; pour ceux impliquant d'autres parties, il faut impliquer celles-ci dans les discussions.

Selon les prévisions, le 7e tour de négociations se tiendra à Hanoi dans les temps qui viennent.- AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres