Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Hai Binh. Photo: VNA
 

 

Le Vietnam va surveiller de près ​la procédure engagée contre la Chine par les Philippines ​concernant un de ses différents en Mer Orientale, et se réserve expressément le droit ​de recourir à toutes mesures pacifiques appropriées et nécessaires ​afin de protéger ses intérêts ​dans cette zone maritime, a affirmé le 31 octobre M. Le Hai Binh, porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères.

         
​Cette déclaration ​a été faite en réponse à des questions de journalistes ​sur la réaction du Vietnam ​devant la décision rendue par la Cour permanente d'arbitrage (CPA) le 29 octobre, laquelle reconnaît sa compétence pour statuer sur les ​demandes territoriales ​des Philippines sur des zones contestées ​de la Mer Orientale, et la déclaration du ministère chinois des Affaires étrangères de ne pas en tenir compte.
         
«D'abord et avant tout, je réaffirme une fois de plus ​le caractère indiscutable de la souveraineté du Vietnam sur les archipels de Hoang Sa (Paracel) et de Truong Sa (Spratly)", a déclaré M. Le Hai Binh, ​et qu'en tant que nation côtière ​et partie à la convention des Nations Unies sur le droit de la mer ​de 1982 (CNUDM), le Vietnam ​est titulaire d'une zone économique exclusive et d'un plateau continental.
         
Il a ​rappelé que le Vietnam a déjà ​précisé sa position concernant le recours des Philippines ​à de nombreuses ​reprises, notamment dans une déclaration du 5 décembre 2014 du ministère des Affaires étrangères ​destinée à la CPA.
         
​Celle-ci indique que le Vietnam​ est pour le respect et la pleine application de toutes les réglementations et procédures prescrites par la CNUDM, y compris le règlement de tous les différends relatifs à l'interprétation et l'application de la convention par des mesures pacifiques.
         
Le Vietnam maintient ses droits et intérêts juridiques ​en Mer ​Orientale, ​à commencer par sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa et de Truong Sa, et, par conséquent, ​sur les régions maritimes telles qu'ils résultent de cette convention internationale.
         
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a ajouté que le Vietnam espère que le tribunal​ ​fera une application juste et ​impartiale des dispositions complexes de la CNUDM.
         
"Le Vietnam demande que le tribunal accorde une attention particulière aux droits et intérêts juridiques du Vietnam ​en Mer ​Orientale", a-t-il ​affirmé, ajoutant que le pays examinera les prochaines étapes ​de la défense ​de ses droits et intérêts nationaux. -VNA