Le ministre vietnamien de la Défense, Ngo Xuan Lich, ​prononce un discours lors de la 2e session plénière de la 5e Conférence de Moscou sur la sécurité internationale. Photo: VNA

Moscou (VNA) – Le Vietnam souhaite que toutes les puissances, dont la Russie, et plus généralement tous les pays, fassent preuve de davantage de responsabilité ​pour la sécurité régionale, en vue de faire de l’Asie-Pacifique une région de paix, de stabilité et de développement.

C’est ce qu’a déclaré le ministre vietnamien de la Défense Ngo Xuan Lich lors de la deuxième session plénière de la 5e Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, qui a commencé mercredi 27 avril dans la capitale russe.

Cette conférence réunit 500 délégués de plus de 80 pays, d'instituts de recherche, d'organisations internationales dont l’ONU, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), l’Organisation du traité de sécurité collective (CSTO) et le Comité international de la Croix-Rouge (ICRC).

Dans son discours, le ministre vietnamien a analysé la situation, les perspectives et les défis en matière de sécurité en Asie-Pacifique, avant de souligner la nécessité d'une coopération régionale comme internationale, ainsi que le rôle des mécanismes pour la sécurité régionale et le rôle central de l'ASEAN.

Le Vietnam ​poursuit les principes ​qui sont fondés sur le respect des intérêts de la nation et du peuple conformes au droit international, ainsi que l'égalité, le respect mutuel et l'avantage mutuel, a-t-il affirmé.

Le Vietnam maintient sa politique extérieure d'indépendance, d'autonomie, de paix, de coopération et de développement, ainsi que de multilatéralisation et de diversification de ses relations internationales, d'intégration internationale active, en étant un ami, un partenaire fiable et un membre responsable de la communauté internationale, a-t-il ajouté.

Le ministre vietnamien a apprécié la stratégie russe pour l'Asie-Pacifique au XXIe siècle, avant de proposer à la Russie d’intensifier davantage la coopération bilatérale et multilatérale avec les pays de la région, notamment dans l’économie et le commerce.

Il a souhaité que la Russie ait une plus grande responsabilité pour la région sur la base du respect du droit international, et à travers une meilleure participation et contribution à des mécanismes régionaux de sécurité dont le ​Sommet de l'Asie de l'Est (EAS), le Forum régional de l’ASEAN (ARF), la Conférence élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+), le Dialogue Shangri-La.

L’Asie-Pacifique est assez ​vaste pour que tous les pays de la région ​puissent vivre ensemble en paix, comme pour bénéficier de grands intérêts stratégiques, a-t-il conclu avant d’appeler tous les pays ​du monde à s'impliquer afin de faire de l’Asie-Pacifique une région de paix.

La 5e Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, qui a lieu les 27 et 28 avril, comprend quatre sessions plénières sur le terrorisme, les défis de sécurité et les possibilités de coopération militaire internationale dans la région Asie-Pacifique, la sécurité mondiale, un nouveau système de sécurité en Europe... -VNA