Hanoi, 29 mai (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé dans un télégramme officiel à plusieurs ministères et aux comités populaires provinciaux et muncipaux de prévenir, diminuer et mettre fin à la situation de la pêche illégale dans les eaux étrangères.
 
Des gardes-frontières sensibilisent un pêcheur à bord de son bateau sur les zones maritimes où il est autorisé (ou non) d’exercer son activité. Photo : VNA
Ce texte demande au ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR) de soumettre au gouvernement un programme d’action national pour la prévention, la réduction et l’élimination de la pêche illégale, non déclarée et non réglementée.

Le MADR devra également réviser et amender la réglementation, renforcer l’application de la loi et la sanction des infractions, multiplier les négociations en vue de la signature des accords de coopération dans les produits aquatiques, et organiser les activités de sensibilisation.

Le ministère de la Défense devra pour sa part contrôler rigoureusement les départs et retours des bateaux de pêche, renforcer les patrouilles notamment dans les eaux adjacentes, les zones enchevêtrées entre le Vietnam et d’autres pays, les lieux fréquentés par les bateaux de pêche.

Le télégramme demande au ministère de la Sécurité publique d’enquêter et de sanctionner les actes d’organisation des départs de pêche illégale à l’étranger, de se coordonner avec le ministère des Affaires étrangères et d’autres ministères et branches pour identifier les pêcheurs vietnamiens arrêtés à l’étranger et servir le travail de protection des citoyens.

Le ministère de l’Information et de la Communication devra diriger les activités de vulgarisation des lois par organes de presse, collaborer avec les trois ministères sus-mentionner pour informer le public de l’enquête et du traitement des infractions.

Les comités populaires des provinces et villes, notamment Quang Ngai, Kiên Giang, Cà Mau, Binh Dinh, Bà Ria-Vung Tàu, Binh Thuân, Bên Tre et Tiên Giang où les affaires de pêche illégale restent récurrentes, sont enjoints à clarifier les responsabilités et à sanctionner les contrevenants.  – VNA