Le Vietnam s'efforce de lutter contre la criminalité liée à la drogue. Photo: VNA

Vientiane (VNA) - "Le Vietnam demande une coopération plus étroite entre les pays membres de l'ASEAN dans la lutte contre la criminalité pour assurer la sécurité de la région", a déclaré le général de division Tran Van Ve, chef p.i du Département général de la Police.

Prenant la parole lors de la séance plénière de la 17e réunion annuelle des hauts officiels de l'ASEAN sur la lutte contre la criminalité transnationale (SOMTC 2017), ouverte mercredi matin 24 mai à Vientiane au Laos, Tran Van Ve a souhaité que les organes d'application de la loi de l'ASEAN renforcent le partage d'expériences et mettent en œuvre les programmes et plans de l'ASEAN en la matière, tout en soulignant les risques du terrorisme, de la traite humaine et de la cybercriminalité.

Ces dernières années, le Vietnam a activement participé et efficacement coopéré avec les pays aséaniens comme les pays partenaires et de dialogue dans la lutte contre la criminalité transnationale. Le Vietnam a mené à bien les exigences sur l'échange d'informations, l'assistance pénale, la recherche ou encore l'extradition des criminels.

Le Vietnam a proposé des initiatives de coopération dans la récupération des biens des criminels, la recherche des criminels, la lutte contre le terrorisme sur internet...

La 17e réunion annuelle des hauts officiels de l'ASEAN sur la lutte contre la criminalité transnationale évalue les résultats obtenus dans la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et d'armes, la traite humaine, la cybercriminalité, le trafic d'animaux sauvages, le blanchiment et l'immigration illégale.

Les officiels de l'ASEAN examinent l'Agenda de la SOMTC 2017 pour la période 2016-2018, la mise en œuvre du Plan global de la Communauté Sécurité-Politique de l'ASEAN 2025, les préparatifs de la Conférence des ministres de l'ASEAN sur la lutte contre la criminalité transnationale 2017.

Dans le cadre de la SOMTC 2017, est prévu la réunion consultative entre la SOMTC et les partenaires que sont la Chine, le Japon, la République de Corée, l'Australie, la Russie, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, le Canada, l'Inde et l'Union européenne.

Auparavant, le 23 mai, ont eu lieu la 32e réunion des leaders des organes de lutte contre la traite humaine, les réunions des groupes de travail concernant la lutte contre le terrorisme, la cybercriminalité et la traite humaine. -VNA