jeudi 17 août 2017 - 18:52:14

Le PM russe effectue une visite officielle au Vietnam

Imprimer

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev est arrivé à Hanoi, entamant sa visite officielle au Vietnam du 5 au 7 avril, sur invitation de son homologue vietnamien Nguyen Tan Dung.

A cette occasion, il a accordé à la presse vietnamienne une interview lors de laquelle il a réaffirmé la volonté de coopérer avec les pays de la région Asie-Pacifique, plus particulièrement les membres de l'ASEAN, dont le Vietnam. Il a cité les visites régulières effectuées ces dernières années par des officiels et hommes d'affaires russes, sans parler des touristes, dans ces pays.

"Nous maintenons un contact régulier avec nos partenaires au Vietnam", a-t-il affirmé, précisant qu'il s'est récemment rendu au Vietnam en 2012 et qu'une visite très importante aurait lieu prochainement.

Selon lui, la Russie a de nombreuses idées pour porter le partenariat stratégique avec le Vietnam à une nouvelle hauteur. Une d'entre elles est un accord de libre-échange. Il est probablement le premier accord signé entre l'Union économique eurasienne et un pays tiers, et grâce à celui-ci, le Vietnam aura accès à un vaste marché qui comprend non seulement la Russie, mais aussi ses partenaires de l'Union, ce qui représente plus de 40 millions de personnes.

Les négociations avec le Vietnam sont dans leurs dernières phases. "Nous avons avancés sur plusieurs problèmes et comptons conclure ces négociations dans un avenir proche", a-t-il indiqué. Cependant, les deux parties doivent encore discuter d'autres questions importantes, car cet accord ouvrira non seulement le marché vietnamien à la Russie, mais donnera également accès au marché russe aux partenaires vietnamiens.

"Ce que nous voulons, c'est créer des conditions pour un investissement réciproque. La Russie y est prête.",
a-t-il déclaré avant d'insister sur la nécessité de travailler davantage sur l'investissement, outre plusieurs questions liées aux services.

Selon le Premier ministre russe, le document est presque prêt et avec un peu plus d'efforts, les négociations pourraient prendre fin dans un avenir proche. Il a espéré que les prochains entretiens durant sa visite au Vietnam aboutiront aux résultats souhaités.

Concernant la coopération entre la Russie et le Vietnam dans l'exploitation du plateau continental vietnamien, Dmitri Medvedev a affirmé son bon développement. Il a rappelé les réalisations du joint-venture Vietsovpetro qui fonctionne depuis l'époque de l'Union soviétique et est une illustration de la coopération mutuellement avantageuse entre les deux pays, avec une production de centaines de millions de tonnes de pétrole et de milliards de mètres cubes de gaz associé. C'est d'ailleurs pour cette raison que la partie russe Zarubezhneft et le groupe vietnamien PetroVietnam sont convenus de la poursuivre jusqu'en 2030.

De nombreux autres groupes et sociétés russes, dont de grandes entreprises publiques comme Rosneft et Gazprom, ont leurs propres partenaires au Vietnam, et chacun négocient des accords de coopération. Dmitri Medvedev a souligné nombre de projets russes pour lesquels son pays a invité des amis vietnamiens. Il est rare que la Russie invite des partenaires étrangers à prendre part à des projets d'exploration et de production sur son sol. "Cette option est réservée spécialement à nos partenaires vietnamiens", a-t-il indiqué.

Le Premier ministre russe a en outre insisté sur la nécessité de trouver de nouvelles formes de coopération en faisant référence au raffinage et à l'emploi de différents moyens, notamment d'ordre fiscal, pour développer la coopération sur le plateau continental du Vietnam et en Russie.

S'agissant des perspectives de la coopération entre les deux pays dans les sciences et les technologies avancées, Dmitri Medvedev a affirmé que la Russie était prête à n'importe quelle forme de coopération avec les amis vietnamiens, avant de prendre pour exemple le projet de centrale nucléaire de Ninh Thuan 1. Il a précisé que la Russie forme actuellement des étudiants et des experts vietnamiens à l'Université nationale de recherche nucléaire, ainsi que dans d'autres établissements, afin qu'ils puissent travailler au mieux après dans cette centrale nucléaire et contribuer au développement de technologies avancées au Vietnam.

Devant la baisse de 40 % du nombre de touristes russes au Vietnam depuis début 2015, le dirigeant russe a déclaré que la situation s'améliorerait. Ce recul est dû aux difficultés économiques et problèmes de parité de change du rouble. Cependant, les touristes russes au Vietnam demeurent nombreux, et même s'ils ne sont pas aussi nombreux que ceux d'autres pays, ils sont près de 400.000 par an. Les Russes aiment passer leurs vacances au Vietnam qui est un pays intéressant pour sa longue culture et ses sites magnifiques. Le Premier ministre russe a par ailleurs souligné qu'il faut un processus réciproque et qu'il est nécessaire de redoubler d'efforts dans ce secteur comtpe tenu de l'importance de la population du Vietnam. La Russie est un grand pays avec de nombreuses attractions et salue toujours les voyageurs qui la visitent. Dmitri Medvedev s'est déclaré convaincu que les deux pays ont une opportunité solide de développer l'échange de touristes nationaux.

Répondant à une question sur la possibilité d'employer la monnaie nationale (rouble ou dong) pour les règlements entre les deux pays, Dmitri Medvedev a indiqué qu'il n'y a actuellement aucun obstacle sur le plan juridique. Toutefois, une raison économique est nécessaire. La Russie et le Vietnam se sont accordés sur la possibilité d'employer leurs monnaies nationales pour les paiements il y a près de dix ans et ont créé une banque vietnamo-russe. Cependant, employer les devises nationales n'est convenable que lorsque les échanges commerciaux atteignent une certaine importance, c'est-à-dire quand il est nécessaire de constituer des réserves de ces devises. Actuellement, les règlements en monnaie nationale ne représentent que 1,5 % des échanges, le solde étant effectué en dollar américain, ce qui ne s'avère pas toujours avantageux car celui-ci est une devise étrangère pour le Vietnam comme pour la Russie. En ce sens, il pourrait être plus profitable de réaliser les paiements en monnaie nationale, notamment dans le commerce et l'investissement. Le Premier ministre russe a assuré qu'il soulèverait ce point lors de ses entretiens avec ses partenaires vietnamiens, avant d'affirmer qu'il s'attendait à de beaux résultats pour cette présente visite. Il aura assez de temps et visitera plusieurs sites. Pour lui, il s'agit d'une illustration des relations spéciales entre les deux pays.

Lors de cet interview, le Premier ministre russe s'est déclaré impressionné par les réalisations du Vietnam. Il est toujours content de se rendre au Vietnam et de témoigner de son développement et des changements sur le plan industriel et agricole, comme de l'amélioration des conditions de vie de sa population. Outre un pays moderne et dynamique, en développement rapide et émergeant en tant que l'un des leaders de la région Asie-Pacifique, il y a aussi un ancien Vietnam qui a une histoire propre et une culture originale, ce qui présentent un grand intérêt. Le chef du gouvernement russe est toujours intéressé par les monuments culturels et historiques du Vietnam. Dmitri Medvedev a souligné encore une fois que la Russie et le Vietnam ont des relations très cordiales. C'est une réalité et une vérité historique.

Prochainement le Vietnam commémorera la libération du Sud et la réunification nationale (30 avril) et la Russie, la Victoire du 9 mai. Le Premier ministre russe a souligné l'importante signification de ces événements. Durant sa visite, il se rendra au Sud pour la première fois et il s'agira d'un voyage intéressant et important. Rappelant la lutte héroïque du peuple vietnamien et le soutien et l'assistance russe pendant cette période, il a adressé ses félicitations au Vietnam à cette occasion. Quant à la Victoire du 9 mai, c'est une victoire internationale. "Nous devons faire de notre mieux pour prévenir toute répétition d'événements terribles similaires, c'est pourquoi de telles célébrations sont très importantes pour les générations futures", a-t-il souligné, ajoutant que la Russie est heureuse d'accueillir les amis vietnamiens lors de telles fêtes. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres