Le ministre des Affaires étrangères, Fumio Kishida. Photo: AP
 

Tokyo (VNA) - Le Japon s'est engagé à enquêter sur le meurtre de la petite  vietnamienne Le Thi Nhat Linh dans la préfecture de Chiba et à punir sévèrement le coupable conformément à la loi, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Fumio Kishida, le 14 avril.

Il a exprimé ses profondes condoléances à la famille de la fillette de 9 ans.

Lors d'une séance de travail avec le ministre vietnamien du Plan et de l'Investissement Nguyen Chi Dung, Fumio Kishida l'a informé que la police japonaise avait arrêté un suspect, un homme de 46 ans nommé Shibuya Yasumasa, le matin du 14 avril.

La police locale a ensuite informé l'ambassade vietnamienne au Japon de l'arrestation ​puis les parents de Linh, qui sont actuellement au Vietnam.

L'ambassade vietnamienne au Japon surveillera le déroulement de l'enquête et aidera la famille de Linh à se rendre au Japon pour les prochaines procédures.

Elle travaillera en étroite collaboration avec les ​organes japonais​ concerner pour bientôt traduire le coupable en justice.

Un représentant de l'ambassade a déclaré qu’après l’affaire, de nombreux Japonais ont envoyé des lettres pour exprimer leurs condoléances et leur espoir que l'affaire ne porte pas atteinte aux relations entre le Vietnam et le Japon.

Selon la police de la préfecture japonaise de Chiba, Shibuya Yasumasa, 46 ans, est le voisin de la famille de Nhat Linh. Il a été immédiatement arrêté après les résultats d'expertise montrant que son ADN était le même que celui trouvé sur ​des objets ​appartenant à la petite fille. Par ailleurs, selon la police locale, il n’a pas encore reconnu son crime​ et garde le silence.

Dimanche 26 mars, Nhat Linh a été retrouvée morte sous un pont à Abiko. Les enquêteurs japonais ont estimé que la ​petite fille a été tuée ailleurs car il n’y avait aucun signe d’une lutte à l’endroit où son corps a été retrouvé nu et qu’elle a été enlevée quelques minutes après avoir quitté sa maison à Matsudo pour son école primaire, vendredi matin 24 mars. -VNA