Dà Nang (VNA) – Les experts japonais et vietnamiens se sont penchés mardi à Dà Nang (Centre) sur un projet destiné à mettre au point une technologie d’évaluation des risques de glissements de terrain sur les routes principales du Vietnam.

Le directeur de l’Institut des sciences et technologies du ministère des Communications et des Transports, Nguyên Xuân Khang. Photo: baogiaothong.vn

Ce projet s’insère dans le cadre du Partenariat pour la recherche scientifique et technologique pour le développement durable (SATREPS) et est mis en œuvre d’octobre 2011 à octobre 2016 conjointement par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA et l’Agence japonaise pour les sciences et la technologie (JST), avec l’aide du gouvernement japonais.

Le projet vise à développer une technologie d’évaluation des risques de glissements de terrain pour réduire les catastrophes provoquées par les glissements de terrain sur les routes principales au Vietnam, a fait savoir le directeur de l’Institut des sciences et technologies du ministère des Communications et des Transports, Nguyên Xuân Khang.

Sur le long terme, l’objectif consiste à mobiliser les ressources sociales pour la mise en application de cette technologie et du système d’alerte précoce qui ont été développés par le projet pour contribuer à assurer la sûreté des routes importantes du pays, a-t-il indiqué.

Un des volets importants du projet est l’installation des équipements sur le point de glissement de terrain à la gare de Hai Vân pour assister la Compagnie générale des chemins de fer du Vietnam (VNR) et les autorités locales dans la prise de mesures telles que l’évacuation de personnes et de biens des zones dangeureuses, et l’arrêt des trains, a-t-il ajouté.

 

Des experts japonais discutent du projet. Photo: baogiaothong.vn

Les glissements de terrain sont responsables de nombreux décès et de dégâts considérables au Vietnam. Selon le Comité national de pilotage de la prévention et de la lutte contre les inondations et les typhons, 250 crues déferlantes et glissements de terrain se sont produits en 2014, faisant 646 morts et disparus, 351 blessés. Plus de 10.000 maisons ont été détruites et plus de 10.000 autres endommagées.

Le SATREPS est conçu pour promouvoir, dans le cadre des projets de  coopération  technique  de  la  JICA,  une  recherche  internationale  conjointe permettant aux instituts de recherche du Japon et des pays en développement de travailler de concert, en se basant sur les besoins sociaux  des  pays en  développement.  

L’objectif est d’acquérir de nouvelles connaissances permettant de répondre aux problèmes mondiaux et de faire progresser la science et la technologie, d’élaborer un cadre pour mener des activités pérennes contribuant à résoudre les problèmes mondiaux, et d’améliorer le développement des ressources humaines et la capacité de recherche autonome des pays en développement. – VNA