Le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida. Photo: VNA

Tokyo (VNA) -  « Le Japon continuera d’approfondir la coopération avec l’ASEAN », a affirmé le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, lors d’une rencontre mardi à Tokyo avec les ambassadeurs des pays de l’ASEAN, à l’occasion du 50e anniversaire de la fondation de l’association (8 août).

A cette occasion, le ministre Fumio Kishida a discuté avec les ambassadeurs des pays aséaniens des questions telles que la coopération dans la stratégie pour un océan Indopacifique libre et ouvert, la promotion de la coopération ASEAN-Japon dynamique et efficace, l’accord de coopération technologique entre le Japon et l’ASEAN, l’accord de partenariat économique intégral régional (RCEP), l’accord de partenariat économique intégral Japon-ASEAN (AJCEP), la coopération dans la question de la mer Orientale et la question coréenne.

S’exprimant à la presse, le chef de la diplomatie japonaise Fumio Kishida a affirmé que l’ASEAN considérait l’ASEAN comme un des marchés les plus dynamiques et les plus influencés pour l’Asie-Pacifique et le monde. Il a exprimé son souhait que son pays continue de coopérer et d’assister les pays de l’ASEAN.

Pour sa part, l’ambassadeur du Vietnam au Japon, Nguyen Quoc Cuong, a considéré le Japon comme le plus important partenaire stratégique  de l’ASEAN, avant de souhaiter que le Japon apporte sa part plus importante à la paix et à la stabilité dans la région ainsi que dans l’édification d’un ordre régional sur la base du droit international.

L’ambassadeur Nguyen Quoc Cuong a annoncé que dans le domaine économique, le Japon est devenu le premier fournisseur d’APD (Aide publique au développement) de l’ASEAN, le 2e partenaire commercial et investisseur de l’association, souhaitant que les deux parties parviennent bientôt à un accord dans le commerce et l’investissement sur la base de l’AJCEP, afin de doubler le commerce bilatéral ASEAN-Japon vers 2022.

Concernant la coopération aérienne et maritime, le diplomate vietnamien a souligné qu’il s’agit d’une question très importante pour le développement de la région dans l’avenir. Il a espéré coopérer davantage avec le Japon et les partenaires concernés pour l’intérêt commun, notamment dans la liberté de la navigation et du survol en mer Orientale.

L’ambassadeur Nguyen Quoc Cuong a demandé aux parties de réaffirmer leur engagement à régler la question de la mer Orientale par la voie pacifique sur la base du droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, en respectant les procédures juridiques et diplomatiques, observant la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et parvenant au Code de conduite en mer Orientale (COC).

A propos de la coopération dans le développement des ressources humaines, l’ambassadeur du Vietnam a émis le souhait que le Japon, une des économies de premier rang mondial, continue d’aider les pays de l’ASEAN dans l’éducation, la formation professionnelle et le start-up. -VNA