An Giang (VNA) – Le groupe ​japonais Horimasa souhaite rechercher des opportunités de coopération dans l'agriculture biologique,  l'éducation maternelle, la formation et la gestion hôtelière-restauration dans la province d'An Giang (Sud), a déclaré le président du groupe, Masaharu Hori.

Développement de l'agriculture biologique au Vietnam. Photo : VNA


Lors d'une séance de travail le 29 mai avec les autorités de la province d’An Giang, dans le delta du Mékong, il a dévoilé que son groupe veut d'abord investir dans l'élevage des tilapies et poissons Tra, et la plantation de légumes ​sous serres selon le modèle de la production agricole Aquaponics, qui perm​et de détecter rapidement les maladies des poissons et légumes.

Horimasa ​​a également ​des expériences dans l'éducation maternelle, car il ​gère 22 jardins d'enfants au Japon et dans d'autres pays, a déclaré Masaharu Hori, ajoutant que ​son groupe veut construire des jardins d'enfants aux standards japonais à An Giang.

Ces jardins d’enfants seront conformes aux conditions vietnamiennes, répondront à la demande locale et contribueront à réduire la pression sur l'investissement public dans l'éducation, a-t-il noté.

Le vice-président du Comité populaire provincial Lam Quang Thi a suggéré au groupe de tenir des ateliers sur le modèle de production agricole Aquaponic et de transférer l​es technologies dans la province.

Il a promis de créer les meilleures conditions possibles pour les projets futurs de Horimasa à An Giang.-VNA