Hanoi, 24 janvier (VNA) – L’ambassadeur du Royaume-Uni au Vietnam, Giles Lever, a salué les efforts entrepris par le gouvernement vietnamien pour améliorer l’environnement des affaires, se disant convaincu de l’avenir très intéressant pour le Vietnam.
 
L’ambassadeur du Royaume-Uni au Vietnam, Giles Lever. Photo : Ambassade du Royaume-Uni au Vietnam
En 2016, le Vietnam a eu un nouveau Premier ministre, M. Nguyên Xuân Phuc, et il est train de s’efforcer d’améliorer l’environnement des affaires au Vietnam, rapporter davantage d’opportunités au secteur privé, a observé le diplomate lors d’un entretien avec le journal Lao Dông (Travail) paru mardi 24 janvier.

Les entreprises en activité au Vietnam peuvent se rendre compte que le nouveau gouvernement a mis en place des politiques positives, a-t-il déclaré.

Cependant, il y a encore plusiers défis de l’amélioration de l’environnement, dont la corruption constitue le plus grand défi pour les entreprises britanniques, a-t-il indiqué, ajoutant que des changements positifs ont été enregistrés dans la lutte contre la corruption au Vietnam durant ces dernières années.

Nous constatons des changements positifs en matière d’amélioration de l’environnement des affaires au Vietnam. Néanmoins, certains domaines nécessitent plus d’efforts, a-t-il poursuivi, estimant que certaines politiques fiscales ont besoin de plus de clarté et de simplification.
 

Rencontre entre des entreprises britanniques et des dirigeants de Hô Chi Minh-Ville, le 13 décembre 2016. Le Royaume-Uni est actuellement le 12e des 79 investisseurs étrangers de la mégapole du Sud avec 126 projets de plus de 500 millions de dollars. Photo : VNA

Selon l’ambassadeur Giles Lever, les relations entre le Royaume-Uni et le Vietnam se sont développées rapidement durant ces dernières années, et se sont élargies à plusieurs domaines depuis la signature de l’Accord de partenariat stratégique Vietnam-Royaume-Uni en 2010.

Il a évoqué notamment la coopération culturelle, l’édification d’un environnement contre la corruption, la croissance verte, l’augmentation des bourses aux étudiants vietnamien, l’ouverture d’un office de défense relevant de l’ambassade du Royaume-Uni, et la coopération entre la National Crime Agency et le gouvernement vietnamien sur l’application de la loi, et de nombreuses visites de hauts rangs des deux parties.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 5,4 milliards de dollars en 2015 et
connu une croissance de 15% en 2016. Actuellement plus de 12.000 Vietnamiens font des études au Royaume-Uni. – VNA