Le président Truong Tân Sang offre des cadeaux aux anciens prisonniers révolutionnaires. Photo: Nguyễn Khang/VNA

Le président de la République Truong Tân Sang a affirmé jeudi lors d’une rencontre cordiale à Hanoi avec 100 anciens prisonniers révolutionnaires que le Parti et l’Etat vienamiens n’oublieront jamais les contributions importantes des soldats et du peuple vietnamien, dont les anciens prisonniers révolutionnaires, à l’indépendance et à la liberté nationales.

Dans une atmosphère empreinte d’émotion, le chef de l’Etat a évoqué avec eux les années de lutte héroïque de l’armée et du peuple vietnamiens depuis l’insurrection générale qui devait aboutir à la victoire de la Révolution d’Août 1945 et à la fondation du premier Etat ouvrier-paysan en Asie du Sud-Est.

Le président Truong Tân Sang a une fois de plus affirmé la détermination du Parti et de l’Etat à défendre l’indépendance et l’intégrité nationales, à lutter contre la dégénérescence idéologique, la corruption et le gaspillage et à développer rapidement et durablement le pays pour être digne des sacrifices de nos prédécesseurs.

Pendant les deux longues résistances anti-française et anti-américaine, des millions d’enfants éminents avaient voué leur jeunesse à la Patrie, des dizaines de soldats révolutionnaires avaient été arrêtés, emprisonnés, torturés brutalement dans 14 prisons de l’ennemi mais restaient résolus et fidèles à la nation et au peuple, contribuant dignement aux grandes victoires du pays. De retour des guerres, ils continuent d’apporter leur part à l’œuvre d’édification et de défense nationale.

Les anciens prisonniers révolutionnaires délégués à cette rencontre font partie de ces gens "rares", dont le plus âgé atteint 100 ans. Heureux devant les grandes réalisations enregistrées par le pays ces derniers temps, ils sont encore tourmentés par les lacunes, les revers de l’économie de marché pour la société vietnamienne.

Selon eux, cela demande au Parti et à l’Etat d’élever davantage la tradition révolutionnaire, l’esprit des 70 ans de la Révolution d’Août et de la Fête nationale du 2 septembre, de valoriser la force du bloc de grande union nationale pour maintenir fermement la confiance dans la voie choisie par le Parti et le Président Hô Chi Minh.

Il faudrait donc continuer d’édifier le Parti communiste du Vietnam vraiement pur et puissant , et en même temps, avoir un esprit d’initiative dans l’intégration à l’économie mondiale, rénover et œuvrer pour rendre le peuple riche, le pays puissant, démocratique, équitable, civilisé. – VNA