Hanoi (VNA) – La 3e conférence ministérielle à mi-mandat du Partenariat économique régional intégral (RCEP) s’est ouverte lundi 22 mai à Hanoi, regroupant les dix pays de l’ASEAN, et de ses six pays partenaires – Australie, Chine, République de Corée, Inde, Japon et Nouvelle-Zélande.
 

Le ministre de l’Industrie et du Commerce Trân Tuân Anh s’adresse à la conférence, le 22 mai à Hanoi. Photo: VNA

Cette conférence vise à impulser les négociations pour les achever au plus tôt comme ce qui a été demandé par les dirigeants lors de leur sommet en septembre 2016 à Vientiane, au Laos, a indiqué en ouverture le ministre de l’Industrie et du Commerce Trân Tuân Anh.

Le RCEP (Regional Comprehensive Economic Partnership) a été activement négocié par les parties prenantes désireuses de renforcer et d’élargir l’intégration économique sur la base des relations de coopération positives entre l’ASEAN et six pays partenaires, a-t-il fait savoir.

Tous les participants s’attendent à ce que cet accord crée un cadre stable et homogène qui facilite et dynamise davantage le flux de marchandises, de services et de capitaux dans la région.

Le ministre Trân Tuân Anh s’est dit persuadé que le RCEP aidera les entreprises de la région, en particulier les micro, petites et moyennes entreprises, lesquelles représentent plus de 90% du nombre des entreprises de la région, à faire des affaires plus favorablement, à accéder à de nouvelles ressources extérieures, à faire valoir leurs avantages et à renforcer leur participation aux chaînes de valeurs dans la région.

Affirmant le soutien du Vietnam à l’achèvement des négociations dans le courant de cette année, le minister a cependant estimé qu’atteindre un accord de libre-échange moderne, inclusif, de bonne qualité et conforme aux interêts et au niveau de développement de tous n’est pas chose facile.

Avec la disparité des niveaux de développement, la différence en termes d’envergue des économies, et de difficultés que chaque pays peut rencontrer, les parties devraient avoir une approche flexible permettant de trouver des solutions satisfaisantes pour toutes les parties.

Afin d’accélérer l’avancement des négociations, les négociateurs devraient promouvoir les négociations bilatérales sur l’ouverture des marchés d’une manière pratique pour réaliser les engagements en matière d’ouverture des marchés, et examiner tous les engagements en tenant compte de l’ensemble des domaines de négociations.

Les délégués ont convenu que la conclusion des négociations sur le RCEP enverra un message clair et cohérent sur la politique d’ouverture, de renforcement de l’intégration économique des pays de la région, ce qui contribue à augmenter l’attractivité des économies des pays membres du RCEP.

Les discussions devront aider à réduire l’écart des points de vue sur les questions importantes, de donner des orientations claires permettant aux délégations de négociateurs de poursuivre les discussions en profondeur et de se diriger vers des progrès fondamentaux lors de leurs prochaines rencontres. – VNA