dimanche 20 août 2017 - 13:11:30

L'ARF-20 et l'EAS-3 soulignent la garantie de la paix et de la sécurité maritime

Imprimer

La 20e Conférence des ministres des Affaires étrangères (AE) du Forum régional d'Asie (ARF-20) et le troisième Sommet des ministres des AE de l'Asie de l'Est (EAS-3) ont eu lieu mardi au Bruneï à Bandar Seri Begawan.

Le ministre vietnamien des AE, Pham Binh Minh, a parcitipé à ces deux évènements régionaux.

Lors de l'ARF-20, les ministres ont souligné l'importance de la paix, de la sécurité, de la stabilité, de la coopération et du développement, estimant à cette occasion le rôle comme les contributions de l'ARF à la poursuite de ces objectifs.

Ils ont particulièrement apprécié l'application effective du Plan d'action Hanoi sur la mise en oeuvre de la Déclaration sur la vision de l'ARF pour 2020 qui privilégie des activités précises comme la coopération dans la lutte contre les calamités naturelles, la lutte contre la criminalité transnationale et le terrorisme, ou encore pour la liberté et la sécurité de la nivagation maritime...

Selon les ministres, en cette conjoncture d'évolution complexe de la situation de la sécurité dans la région, l'ARF doit veiller davantage au respect des principes et normes régionales et internationales, renforcer le dialogue et l'instauration de la confiance, régler les différends de manière pacifique sans recourir à la force ni menacer d'y recourir.

Il faut également mieux exploiter les outils de coopération dans la politique et la sécurité comme le Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), le Traité de dénucléarisation de l'Asie du Sud-Est (SEANWFZ), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), l'ARF, ou encore Conférence des ministre de la Défense de l'ASEAN élargie (ADMM+)...

Les ministres ont discuté d'aspects d'intérêt commun de la situation régionale et internationale, notamment de la question nucléaire de la péninsule coréenne, du Moyen-Orient, et de la situation en Mer Orientale.

Ils ont réaffirmé l'importance de la paix, de la stabilité, de la liberté et de la sécurité de la navigation en Mer Orientale pour souligner à nouveau l'importance d'un règlement pacifique des différends en faisant preuve de retenue, sans recours ni menace de recourir à la force, dans le respect du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Ils ont fait grand cas de la Déclaration sur les principes en six points de l'ASEAN sur la Mer Orientale et encouragé aux parties à échanger leurs opinions, à renforcer leur confiance mutuelle, et à coopérer pour régler les différends dans cette zone maritime.

Ils ont aussi salué l'effort de l'ASEAN et de la Chine pour une application pleine et entière de la DOC, dans la perspective d'une élaboration rapide du Code de conduite en Mer Orientale (COC). Sur ce dernier point, ils ont procédé à une appréciation de la consultation à venir entre les deux parties.

Lors de l'EAS-3, les chefs de la diplomatie ont fait le bilan de la coopération au sein de l'EAS pour proposer ensuite les mesures propres à l'approfondir davantage.

L'EAS est un forum de dialogue sur des problèmes stratégiques en matière politique, de sécurité, d'économie et de commerce, mais aussi au service de la coopération au développement et de la lutte contre les calamités naturelles, ont-ils souligné.

Ils ont aussi insisté sur le nécessaire renforcement de la coopération dans des secteurs prioritaires comme les finances, l'énergie, l'éducation, la lutte contre les épidémies, la gestion des calamités naturelles, l'amélioration de la connectivité au sein de l'ASEAN, ainsi que sur l'importance d 'achever les négociations de l'accord de partenariat économique intégral de la région (RCEP) en 2015.

Selon eux, il faut de même renforcer la coopération bilatérale dans la garantie de la sécurité alimentaire, la lutte contre les épidémies...

Les ministres ont apprécié la Déclaration sur l'Initiative de développement de l'Asie de l'Est de la Chine, et la proposition du Brunei sur le renforcement de la sécurité alimentaire, de la gestion des pêches, et de la protection de l'environnement maritime.

Ils ont salué la première conférence de l'Alliance contre le paludisme qui aura lieu en octobre prochain, à l'occasion du 8e Sommet de l'EAS au Bruneï, sous l'égide conjointe du Vietnam et de l'Australie.

Les ministres ont insisté unanimement sur la paix et la stabilité en Mer Orientale, le règlement pacifique des différends, le respect du droit international dont la CNUDM, ainsi que sur la coopération dans la lutte contre la piraterie, la recherche et le sauvetage en mer, la protection de l'environnement... -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres