lundi 21 août 2017 - 02:21:14

Lancement du projet national de gestion de l'élimination des HCFC

Imprimer

Un séminaire sur le lancement de la 1ère phase du projet national de gestion de l'élimination des HCFC (hydrochlorofluorocarbures) au Vietnam a eu lieu vendredi à Ho Chi Minh-Ville.

Cet événement était organisé par le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement en collaboration avec la Banque mondiale (BM).

Selon le ministère, la première phase de ce projet de gestion de l'élimination des HCFC a été approuvée en avril 2011 par le Fonds Multilatéral du Protocole de Montréal (FMPM), avec le soutien financier de la BM qui accorde plus de 9,7 millions de dollars pour sa mise en oeuvre.

D'après M. Nguyên Khac Hiêu, directeur adjoint du Département d'hydrologie, de métérologie et du changement climatique et directeur du comité de gestion de ce projet, ce dernier a pour objectif de supprimer 500 tonnes d'HCFC-141b et près de 2.000 tonnes de polyol composés d'HCFC-141b employés par 12 grandes entreprises spécialisées dans la production de substances poreuses.

Ce projet entend également accélérer la baisse de la consommation d'énergies, à améliorer l'efficience énergétique des climatiseurs de particuliers fabriqués au Vietnam, ainsi que de préparer la phase suivante du projet qui aura pour objet de réduire progressivement la production de climatiseurs employant des HCFC 22 (Chlorodifluorométhane).

A cette occasion, des spécialistes du comité de gestion du projet et de la BM ont présenté le contenu du projet et donné les modalités d'élaboration et réalisation des sous-projets prévus. La 2e phase de ce projet, pour la période de 2014-2015, sera également élaborée par le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement en collaboration avec la BM avant de le soumettre au FMPM en 2016 pour l'octroi d'un financement en vue d'une mise en oeuvre en 2017.

Les HCFC qui détruisent la couche d’ozone sont considérés comme l’un des responsables du réchauffement climatique et figurent sur la liste des composés dont la production comme l’emploi doivent être réduits. Le protocole de Montréal demande aux pays en développement de diminuer progressivement la production et l’emploi des HCFC à partir de 2013 puis de les éliminer complètement d'ici 2030.

Depuis sa signature du Protocole de Montréal en janvier 1994 sur les substances appauvrissant la couche d'ozone, le Vietnam a totalement supprimé 500 tonnes de CFC et 3,8 tonnes de halons. Le Vietnam prévoit d'éliminer intégralement sa consommation d'HCFC d'ici 2030. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres