Moscou (VNA) - Les entreprises vietnamiennes et russes ont discuté des possibilités de coopération lors d'un forum tenu le 12 octobre en Russie après l’entrée en vigueur officielle le 5 octobre de l'accord de libre-échange (ALE) entre le Vietnam et l'Union économique eurasienne (UEEA).

Transformation de produits aquatiques au Vietnam. Photo: VNA


L'événement ​était organisé par le Département de promotion du commerce du ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce, l'Ambassade du Vietnam en Russie, l'Association des entreprises vietnamienne en Russie, et le Centre culturel, commercial et hôtelier Hanoi-Moscou (Incentra).

Le ministre-conseiller Lai Ngoc Doan de l'ambassade du Vietnam a déclaré que l'ALE entre l’UEEA et le Vietnam avait ouvert un nouveau chapitre d​e la coopération au commerce entre les pays concernés.

La chef adjointe du Département de la promotion du commerce, Bui Thi Thanh An, a déclaré que l'ALE UEEA-Vietnam apportera des opportunités pour le Vietnam et la Russie, contribuant à ​porter ​les échanges bilatéraux à 10 milliards de dollars d'ici à 2020.

Le forum permet également aux entreprises de rechercher des partenaires et des opportunités d'investissement, a-t-elle ​ajouté, ce qui suggère que les deux parties ​doivent prendre ​davantage de mesures concrètes ​pour accélérer les projets communs, tout en encourageant les entreprises à investir ​sur leurs marchés.

Vladimir Vovchenko, représentant du ministère russe du Développement économique, a annoncé que lors de la 19e session du Comité intergouvernemental Russie-Vietnam sur la coopération économique, au commerce et ​dans les sciences et les technologies, à Saint-Pétersbourg en septembre 2015, les deux pays ​étaient convenus de plusieurs mesures ​en vue de promouvoir ​cette coopération.

Avec l’entrée en vigueur de l'ALE entre l’UEEA et le Vietnam, ​l'objectif commun d'échanges commerciaux de 10 milliards de dollars d'ici à 2020 est ​faisable, a-t-il ​affirmé, ajoutant que le fait le plus important pour les entreprises ​était de comprendre les potentiels et les avantages des pays respectifs afin d'établir des stratégies d'investissement efficaces.

Les participants ont également abordé les possibilités d'import-export, les politiques préférentielles des deux gouvernements, et les ​mesures pour optimiser ​cet ALE, ainsi que l'exploitation des opportunités de développement industriel au sein des localités des deux pays. -VNA