jeudi 17 août 2017 - 15:03:14

L’agence Euro Presse Image salue les acquis socioéconomiques du Vietnam

Imprimer

L’agence Euro Press Image a publié le 26 septembre un article sur les préparatifs du Vietnam pour le 12ème congrès national du Parti communiste vietnamien (PCV).

L’auteur a écrit : "La physionomie du pays a connu des changements fondamentaux et globaux. La croissance économique est forte, l’œuvre d’industrialisation, de modernisation et de développement de l’économie de marché à orientation socialiste s’est accélérée, le niveau de vie du peuple s’est nettement rehaussé. Le PIB per capita n’a cessé d’augmenter, permettant au Vietnam de sortir du sous-développement et de devenir un pays à revenu intermédiaire".

Un exemple éclatant, c’est l’essor de Ho Chi Minh-Ville, considérée comme la capitale économique du Vietnam. Sur cette ville, remarque Bruno Philippe, un journaliste du journal “Le Monde”, chargé de l’Asie du Sud-Est: “Quarante ans après la libération de Sai Gon, rebaptisée Ho Chi Minh-Ville, la capitale sudiste est méconnaissable. Une telle remarque ne serait rien moins que banale dans l’Extrême-Orient d’aujourd’hui en mutation perpétuelle s’il n’y avait une certaine ironie à observer que la ville a repris de furieux airs de “Saigon la déprave”…  quand on regarde cette ville en pleine expansion depuis l’autre côté de la rivière, dans l’axe de la vieille rue Catinat des Français – rebaptisée Dong Khoi, ou “soulèvement général”, on a un peu l’impression que cette cité de huit millions d’habitants a déjà des allures de petit Shanghaï: un horizon de gratte-ciel clignotant dans la nuit”.

Sur le plan des relations extérieures, le Vietnam vient de signer une entente historique en vue d'un accord de libre-échange avec l'Union européenne (UE). L'accord "donnera un coup de fouet au commerce avec l'une des économies les plus dynamiques d'Asie", a déclaré la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström.

"Il établit un nouveau modèle, plus moderne et performant, pour les accords de libre-échange entre l'UE et les pays en développement et une bonne norme pour les relations commerciales entre l'UE et l'Asie du Sud-Est dans son ensemble", explique-t-elle dans un communiqué. La prochaine étape de la stratégie de relance vietnamienne, c'est le Partenariat transpacifique (TPP). Ce cercle de 12 pays négocie actuellement le plus important accord de libre-échange au monde. Advenant une entente, ce traité créera un marché de 650 millions de personnes représentant 40% de l'économie mondiale.

Cependant, l’auteur de l’article a indiqué les “faiblesses” économiques du pays à court et moyen termes, même s’il venait de se féliciter de certains des résultats obtenus. La chute des prix du pétrole limite également une importante source de revenu. Par conséquent, les experts prédisent que le déficit budgétaire en 2015 sera d'environ 6% du PIB, au-delà de l'objectif de 5% du gouvernement.

De plus, ce sont l’“inefficacité du management socio-économique”, le manque de “protection de l’environnement” et le “fossé qui s’élargit entre les riches et les pauvres”.

L’auteur a hautement apprécié la stabilité politique nécessaire et indispensable au développement économique du Vietnam.

Selon une étude de la firme FDI Intelligence, une division du Financial Times, grâce à un environnement politique stable, le Viêtnam domine toutes les économies émergentes quant à sa capacité d'attirer les capitaux étrangers pour de nouveaux projets. C’est la raison d’être un seul parti, a affirmé l’auteur de l’article.

Reste que l'économie vietnamienne connaîtra une croissance “parmi les plus fortes du monde” d'ici 2050, soutient Price Waterhouse Coopers.

En conclusion, l’auteur a constaté que le Doi Moi, cette politique de renouveau que le Vietnam a lancé à la fin des années 80, s’est, année après année, renforcé, raffermi, et il n’est pas question de changer de stratégie au lendemain du congrès. -VNA

 

 

 

 

 

 

 

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres