vendredi 18 août 2017 - 21:42:10

La police recherche l’ex-directeur général de PVTEX Vu Dinh Duy

Imprimer

Hanoi (VNA) - La police a émis lundi 26 juin un mandat d’arrêt spécial national contre l’ancien directeur général de PVTEX (Petrovietnam Petrochemical and Textile Fiber JSC), Vu Dinh Duy, en application de l’article 165 du Code pénal.
 
L’ancien directeur général de PVTEX, Vu Dinh Duy. Source : Agence de police d’enquête
 
L’homme est recherché pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences" survenus chez PVTEX, PVC-KBC (Kinh Bac Petroleum Construction and Investment JSC) et des unités concernées.

L’agence de police d’enquête du ministère de la Sécurité publique a décidé le 20 juin de déclencher une poursuite pénale contre Vu Dinh Duy qui s’est enfui de son lieu de résidence le 22 octobre 2016.

Toute personne est habilitée à arrêter et à conduire la personne faisant objet du mandat de recherche à un organisme de police, au parquet ou au comité populaire à proximité immédiate, a indiqué la police dans le mandat d’arrêt spécial national.

Outre Vu Dinh Duy, l’agence de police d’enquête a également déclenché des poursuites contre quatre autres personnes pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences".
 
L'usine de fibres de polyester Dinh Vu. Photo: VNP
 
Ces inculpés comprennent Trân Trung Chi Hiêu, ancien président du conseil d’administration de PVTEX ; Vu Phuong Nam, chef comptable de PVTEX ; Dào Ngo Hoàng, ancien chef du bureau de commerce contractuel de PVTEX ; et Dô Van Hông, président du conseil d’administration et directeur de PVC-KBC.

L’Inspection du gouvernement a fait savoir fin novembre 2016 que le projet d’usine de fibres de polyester Dinh Vu associant Groupe national du pétrole et du gaz du Vietnam (PVN) et le Groupe du textile et de l’habillement du Vietnam (Vinatex) représente une valeur de plus de 363,5 millions de dollars au moment de l’enquête.

Mis en service, ce projet a subi une perte de plus de 1.400 milliards de dôngs. L’Inspection du gouvernement a indiqué que PVTEX, PVN, Vinatex et les organisations et particuliers concernés ont laissé se produire de nombreuses fautes et violations durant le processus d’investissement et de construction du projet. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres