Une session du Conseil de sécurité de l'ONU à New York, aux Etats-Unis. Photo: Xinhua/VNA
 

Kuala Lumpur (VNA) - La Malaisie a débuté lundi 1er août son mandat à la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'ONU pour le mois d'août.

Le représentant permanent de la Malaisie auprès des Nations unies, Dato' Ramlan Ibrahim, a succédé à Koro Bessho, son homologue japonais, qui avait assumé la présidence du Conseil au mois de juillet.

Selon le communiqué de presse publié le 3 août par le ministère malaisien des Affaires étrangères, c'est la deuxième fois que la Malaisie assume cette position après son élection au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2015-2016.

La Malaisie planifie de convoquer une discussion ouverte sur les armes de destruction massive le 23 août afin de régler les menaces et les risques dans l’endiguement de la prolifération des armes de destruction massive.

Elle présidera également une discussion sur la protection des enfants dans les conflits armés et en organisera d’autres sur les questions de la Palestine, du Yémen, de la Syrie et du Liban.

Les priorités du Conseil de sécurité pour le mois d'août seront la situation politique et humanitaire en Syrie ainsi que les questions liées aux armes chimiques.

Le Conseil de sécurité organisera vendredi 5 août son deuxième vote informel sur les candidats au poste de secrétaire général de l'ONU. En outre, les membres du Conseil devront modifier le mandat de la mission de maintien de la paix des Nations unies au Soudan du Sud compte tenu de la reprise des combats dans la capitale Juba.

La Charte des Nations unies confère au Conseil de sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales, et le Conseil doit définir le mandat des opérations de maintien de la paix. -VNA