Hô Chi Minh-Ville, 18 mars (VNA) – La chaussure vietnamienne marche même dans un climat de d’incertitudes après le retrait américain du partenariat trans-pacifique signé en 2015 par douze pays d’Asie-Pacifique, mais n’est pas encore entré en vigueur. 

Les chaussures et sandales du Vietnam sont expédiées ​dans plus d'une quarantaine de pays. Photo : VNA
Malgré le sort incertain du TPP, le secteur des chaussures et des sandales du Vietnam pourrait poursuivre sur sa lancée dans les temps à venir, a affirmé M. Diêp Thanh Kiêt, vice-président de l'Association du cuir et des chaussures du Vietnam (Lefaso), lors d’une conférence de promotion des exportations de ce secteur organisée le 15 mars à Hô Chi Minh-Ville. 

Selon lui, avec le TPP, les exportations de ces produits aux Etats-Unis, qui demeurent le premier importateur de chaussures et de sandales du Vietnam, pouvaient connaître une croissance forte et rapide du fait de la suppression de la majorité des lignes tarifaires. Ce marché vaste aurait représenté la moitié des exportations nationales de ce secteur. 

Cependant, même hors TPP, les Etats-Unis resteront le premier importateur en représentant plus de 30% des exportations vietnamiennes de ces produits, a exprimé Diep Thanh Kiet. 

L’année dernière, ce secteur a réalisé un chiffre d’affaires à l’export de 13 milliards de dollars pour une croissance de 8,6%, et en janvier et février, 2,1 milliards de dollars pour 11% sur un an. 

Pour 2017, le secteur des chaussures et de la maroquinerie a pour objectif de réaliser un chiffre d’affaires de 18 milliards de dollars correspondant à une croissance de plus de 10%, dont plus de 14 milliards de dollars avec les chaussures. 

Cet optimisme s'explique par une relance de l'économie mondiale et par la décision de la Chine – premier producteur et exportateur mondial de chaussures - de réduire les privilèges des investisseurs dans le secteur du textile, de la maroquinerie et des chaussures au profit d’un développement prioritaire du secteur des hautes technologies, ce qui pourrait susciter un déplacement de commandes vers le Vietnam. – CPV/VNA