vendredi 18 août 2017 - 21:48:15

Intégration à la Communauté économique de l'ASEAN

Imprimer

L'édification d'une Communauté économique de l'ASEAN (AEC) fin 2015 permettra au Vietnam de renforcer sa position et son prestige au sein du forum qu'est l'ASEAN.

Cependant, le gouvernement comme les entreprises vietnamiennes doivent disposer d'une stratégie et de mesures adéquates pour contribuer à l'intégration régionale.

Lors d'un colloque intitulé "Participer à la Communauté économique de l'ASEAN" organisé par l'Université de l'Economie de l'Université de Hanoi, les spécialistes ont indiqué qu'une participation active à l'AEC apportera des avantages aux membres de l'ASEAN comme une croissance plus soutenue, la création d'emplois, l'augmentation de l'investissement direct étranger... L'AEC se concentre notamment sur l'objectif de réduction des écarts de développement, auquel le Vietnam s'intéresse également.

Selon les études du Centre Est-Ouest (EWC) de Hawaii, le revenu réel des économies de l'ASEAN augmenterait de 5,3 % grâce à leur participation à l'AEC. Les entreprises auront l'occasion en outre de coopérer avec de grands partenaires comme la Chine, le Japon, la République de Corée, l'Australie, l'Inde, la Nouvelle-Zélande... à travers des accords de libre-échange (ALE) distincts entre l'ASEAN et ses partenaires (ALE+1) ainsi que l'accord de partenariat économique intégral régional (RCEP).

À partir du 31 décembre 2015, la plupart des biens importés dans l'ASEAN seront dispensés de taxes. Grâce aux ALE+1, les produits vietnamiens exportés en Chine, au Japon, en République de Corée, en Inde, en Australie, en Nouvelle-Zélande seront également exonérées de toute fiscalité douanière.

Cependant, les spécialistes s'inquiètent des écarts de développement économique entre le Vietnam et les pays de l'ASEAN+6, lesquels ont une incidence sur la mise en oeuvre de l'AEC au Vietnam. Par ailleurs, le contexte actuel de la mondialisation pose de nombreux challenges.

Les entreprises vietnamiennes devront veiller tout particulièrement à améliorer leur compétitivité lorsque les pays de l'ASEAN auront supprimé toutes leurs barrières tarifaires après 2015.

Un des problèmes des plus préoccupants, c'est que la communauté des entreprises vietnamiennes n’est pas prête à exploiter toutes les opportunités que représente l'AEC.

Pour se préparer, elles doivent améliorer leurs capacités de production ainsi que la qualité de leurs produits et de leurs services... Par ailleurs, les autorités doivent élaborer des politiques adaptées afin d'aider les entreprises à saisir les opportunités et à surmonter les challenges qui se poseront dans le cadre de la création de l'AEC. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres