Jakarta (VNA) - Un fort séisme de magnitude 6,4 a touché dimanche 13 août l’île indonésienne de Sumatra, a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS), mais le risque de tsunami est écarté par l’Agence indonésienne de géophysique.

Le tremblement de terre est survenu dimanche à 10h08, à 73 km à l’ouest de Bengkulu. Source : Capture d'écran Google Maps

Le tremblement de terre est survenu à 10h08 (03h08 GMT), à 73 km à l’ouest de Bengkulu, ville située sur la côte sud-ouest de l’île, selon l’USGS. Pour l’heure, aucune information sur d’éventuelles victimes ou destructions n’a été remontée.

L’Indonésie est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique, une des zones du monde où séismes et éruptions volcaniques sont les plus fréquents. Un séisme dans la province indonésienne d’Aceh en décembre 2016 avait fait plus de cent morts.

Cette ceinture de feu, qui borde le plus vaste océan de la planète, concentre certaines des plus importantes zones de subduction du monde: des plaques de croûte terrestre s’y enfoncent à grande vitesse géologique (plusieurs centimètres par an) sous d’autres plaques, accumulant d’énormes tensions qui doivent un jour se libérer.

Sur 500 volcans actifs dans le monde, quelque 90% se situent sur cette zone. Mais si la ceinture de feu du Pacifique est le théâtre de séismes très nombreux, beaucoup passent quasiment inaperçus, se produisant dans des endroits très peu peuplés.

La plaque Pacifique fait partie de la douzaine de plaques tectoniques qui forment la lithosphère, c’est-à-dire la couche externe, rigide, du globe terreste. Ces plaques flottent et se déplacent sur la partie ductile, déformable, du manteau terrestre, l’asthénosphère. – VNA