Le président du comité central du Front de la Patrie du Vietnam Nguyen Thien Nhan (droite) et Richard Young, chef de Facing The World. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Facing The World souhaite ouvrir dans cinq ans deux centres de traitement des malformations cranio-faciales à Hanoi et à Ho Chi Minh-Ville.

Richard Young, chef de la délégation de l’organisation britannique Facing The World, en visite au Vietnam, a exprimé ce souhait lors de sa rencontre lundi 23 novembre à Hanoi avec le président du comité central du Front de la Patrie du Vietnam, Nguyen Thien Nhan.

Selon lui, le nombre d’enfants nés avec des malformations cranio-faciales dues aux effets de l’agent orange/dioxine au Vietnam est dix fois plus élevé que dans d’autres pays de la région. C’est pourquoi, le Vietnam est le premier choix de son organisation pour élargir ses activités.

Ces derniers temps, Facing The World a​ donné des formations ​à l'intention d’hôpitaux à Da Nang, Hanoi et Ho Chi Minh-Ville. Dans les cinq ans à venir, environ 20 chirurgiens vietnamiens, formés par Facing The World, vont mener des traitements et donner des ​formations à leurs collègues vietnamiens, a-t-il dit.

En 2016, Facing The World, en coopération avec l’Hôpital Vietnam-Allemagne, examinera et opérera des enfants vietnamiens atteints de malformations cranio-faciales, a-t-il informé.

Appréciant les activités de Facing The World ces derniers temps, Nguyen Thien Nhan a souhaité que l’organisation britannique continue d’élargir ses activités et de multiplier les formations en faveur des médecins vietnamiens.

Le Front de la Patrie du Vietnam est prêt à favoriser les activités de Facing The World au Vietnam ainsi qu’à appeler les contributions des Vietnamiens, notamment ceux de l’étranger, a-t-il affirmé.

Fondé en 2003, Facing The World, spécialisé dans le traitement des malformations cranio-faciales, a effectué des opérations sur 40 enfants de 20 pays dans le monde. -VNA