Culture de citronniers. Photo : internet
Ces dernières années, les exportations de feuilles de citronnier vers l’Europe ont rapporté au pays des millions de dollars. Cela a aussi contribué pour une part importante à améliorer les conditions de vie d’un grand nombre de paysans de nombreuses localités.

Selon une dirigeante de la société Tân Dông à Hô Chi Minh – Ville spécialisée dans l’achat et l’exportation de feuilles de citronnier, «depuis le début de cette année, nos exportations de 6 tonnes de ces produits vers le marché européen s’est chiffrée à des millions de dollars. Nos produits d’exportation se divisent en deux catégories : feuilles transformées et mélangées avec piment, citronnelle, galanga... et feuilles enveloppées en petit paquet puis congelées».

Toujours selon elle, le district de Cu Chi (Hô Chi Minh – Ville), les provinces de Long An, de Tiên Giang, de Bên Tre et de Dông Thap sont les principales sources.

Depuis une dizaine d’années, la commune de Luong Quoi est connue comme une grande zone de culture du citronnier de la province de Bên Tre (Sud). Une filière qui a contribué à élever les conditions de vie des habitants locaux.

En plus du litchi, du goyavier, du kumquat…, le citronnier est de plus en plus cultivé dans le district de Thanh Ha, province de Hai Duong (Nord). A ce jour, cette localité compte plus de 70 ha qui fournissent autant des fruits que des feuilles. – CPV/VNA