Un coin de Ho Chi Minh-Ville. Photo : VNA

"Ho Chi Minh-Ville crée toujours crée des conditions propices aux entreprises étrangères, dont américaines, afin de sonder le marché de la ville".

C’est ce qu’a déclaré le vice-président du Comité populaire municipal Tat Thanh Cang, lors d’une rencontre jeudi avec une délégation de l’Association du commerce des États-Unis, conduite par l’ambassadeur des États-Unis à Singapour, Kirk Wagar. L'objet de cette rencontre était de rechercher des opportunités de coopération et d’investissement dans la mégapole économique du Sud.

Ho Chi Minh-Ville souhaite attirer les ​capitaux étrangers dans la construction des ports maritimes, du ​réseau ferroviaire, du métro, les transports publics, l’éducation, la formation, la santé, les sciences et techniques, les finances, le secteur bancaire, l’industrie auxiliaire, la transformation alimentaire, etc.

L'ambassadeur Kirk Wagar a annoncé qu’actuellement, les États-Unis disposaient d’environ 26.000 entreprises en opération à Singapour. Parmi elles, 80% souhaitent élargir leurs activités vers d’autres pays, dont le Vietnam. Cela montre l’attention que prêtent les entreprises américaines aux potentiels du Vietnam.

Selon le Service municipal du Plan et de l’Investissement, la ville compte pour l’instant 245.000 entreprises domestiques, 5.000 entreprises d’investissement étranger et des bureaux de représentation de plus de 3.000 sociétés et associations étrangères en opération ici.

Ho Chi Minh-Ville est connue par ​ses ressources humaines qualifiées et abondantes.  Il s’agit d’un environnement favorable aux investisseurs étrangers en quête d'opportunités d’investissement au Vietnam. -VNA