lundi 21 août 2017 - 04:22:36

D'anciens révolutionnaires de Côn Dao à l'honneur

Imprimer

Le titre de "Héros des forces armées populaires" a été attribué vendredi dans la ville de Ba Ria, province de Bà Ria-Vung Tau (Sud) aux collectifs et individus révolutionnaires de la prison de Côn Dao.

Le président du Vietnam Truong Tân Sang, des dirigeants du Parti, de l'Etat et 350 anciens prisonniers politiques de Côn Dao venus de 35 provinces et villes du pays ont assisté à la cérémonie de ce titre.

Le chef de l'Etat a rappelé des exploits de ces hommes et femmes qui avaient sacrifié toute leur vie à la libération du pays.

Le collectif de prisonniers de Côn Dao est un modèle d'organisation des soldats révolutionnaires pendant leur lutte anti-française. La prison était une école de théorie et de pratique et a formé de nombreux dirigeants de haut rang du Parti et de l'Etat du Vietnam comme Trân Phu, Lê Hông Phong, Ha Huy Tâp, Nguyen Van Cu, Lê Duân, Nguyên Van Linh, Ton Duc Thang, Pham Hung...

Le vice-secrétaire permanent du Comité du Parti communiste du Vietnam de la province de Bà Ria-Vung Tàu, Pham Quang Khai, a souligné que cet événement répondait aux aspirations comme aux attentes de l'organisation du Parti, des autorités et du peuple de Bà Ria-Vung Tàu et constituait la grande joie, le grand honneur ainsi que la fierté des révolutionnaires de la prison, des soldats et des habitants de Côn Dao.

Situé au sud du Vietnam à environ 180 km au large de Bà Ria-Vung Tàu, la prison de Côn Dao a été construite en 1862 par les Français et ne fut fermée que le 30 avril 1975, date de la libération du Sud du Vietnam et de la Réunification nationale. Elle comprend huit blocs de détention d'une superficie de 10.000 à 25.000 mètres carrés, outre des dizaines de cellules auxiliaires, d'une capacité totale de dizaines de milliers de personnes.

Durant la guerre contre les colonialistes français puis les agresseurs américains, quelque 20.000 révolutionnaires vietnamiens ont trouvé la mort en ce lieu également connu sous le nom d'"Enfer terrestre". - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres