Crédit Photo: AFP

Hanoi (VNA) - Un colloque intitulé "Post-COP 21 : l'accord de Paris et ses impacts pour le Vietnam" a eu lieu jeudi à Hanoi.

Il était organisé par le Département de la météorologie, de l'hydrologie et du changement climatique du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement, et le groupe de travail des Organisations des Nations Unies (CCWG) sur le changement climatique.

L'objectif était d'informer sur les résultats essentiels de la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-21) à Paris, des ​points de l'accord de Paris, et de ses impacts ​sur le Vietnam, ainsi que sur le rôle des ONG en ce domaine.

Selon Pham Van Tan, chef adjoint du Département de la météorologie, de l'hydrologie et du changement climatique, les représentants de 195 pays ont adopté le 12 décembre 2015 l'accord de Paris pour lutter contre le réchauffement de la planète, source de dérèglements et de menaces croissantes pour l'homme et la nature. L'accord entrera en vigueur ​dès que 55 pays ​représentant au moins 55% des émissions mondiales auront déposé leurs instruments de ratification.

Il s'agit d'une bonne opportunité pour les pays les plus ​touchés par le changement climatique, dont le Vietnam.

En outre, les pays en voie de développement doivent faire face à ​plusieurs défis sur le plan institutionnel, tout en respectant les engagements internationaux en la matière. Le Vietnam doit perfectionner ses formalités administratives pour approuver au plus tôt cet accord, mettre en œuvre les ​points figurant dans le rapport sur ses contributions prévues déterminées au niveau national (INDC), ainsi que renforcer la gestion publique dans les activités de réduction des émissions de gaz à effet de serre, entre autres.

Selon Koos Neefjes, expert en changement climatique du Programme des Nations Unies pour le développement, le Vietnam et les autres pays devraient atteindre au maximum la réduction de leurs émissions de gaz à effets de serre entre 2030 et 2035, et une réduction ​complète durant la période 2055-2060.

Il a affirmé que le Vietnam recevra des assistances financières pour ce processus, ​mais qu'il devra également employer ses ressources internes.

Lors du COP-21 à Paris, les ONG ont activement participé et donné des suggestions aux négociations des délégations participantes. Au Vietnam, la mission sur le changement climatique des ONG a organisé des activités ​répondant au COP-21 et coopéré étroitement avec le gouvernement vietnamien avant puis lors du COP-21.

La présidente du réseau CCWG, Vu Minh Hai, a affirmé que la mise en œuvre de l'accord de Paris était une opportunité d'établir des relations de partenariat étroites entre les gouvernements et les ONG, avec pour objet essentiel de s'orienter vers une vie plus agréable des femmes démunies, des minorités ethniques, des personnes vulnérables, des handicapés, des enfants et personnes âgées.

Lors du colloque, les intervenants ont discuté des contributions du Vietnam à l'accord de Paris, de ses effets sur le Vietnam, du rôle des ONG, des formalités nécessaires pour adopter et appliquer cet accord, et de la participation des ONG à ce processus. -VNA