vendredi 18 août 2017 - 10:18:27

Comment bien préserver et valoriser la citadelle des Hô

Imprimer

Le Comité populaire de la province de Thanh Hoa va recevoir en juin prochain le certificat de reconnaissance par l’UNESCO de la citadelle de la dynastie des Hô en tant que patrimoine culturel mondial, l’un des événements marquants de l’Année nationale du tourisme du Centre 2012.

Cet événement vise non seulement à valoriser un patrimoine culturel, une architecture originale mais aussi à sensibiliser la population sur la préservation des valeurs culturelles et historiques héritées de nos ancêtres.
La citadelle de la dynastie des Hô (également appelée citadelle de Tây Dô ou Tây Giai) se trouve à cheval sur deux communes : Vinh Tiên et Vinh Long, district de Vinh Lôc. Selon les archives historiques disponibles, sa construction n'a pris que trois mois, de janvier à mars 1397, sous les ordres de Hô Quy Ly qui était alors le Premier ministre de l'empereur Trân Thuân Tông (1388-1398), avant de régner à son tour de 1400 à 1407. Elle est la capitale du Dai Viêt durant les dernières années de la dynastie des Trân, puis du Dai Ngu sous la brève dynastie des Hô.

Monument culturel, historique et architectural d'importance nationale, la citadelle des Hô est considérée comme le symbole de l'autorité royale de droit divin. Elle se distingue par une technique et un art de construction sans précédent à l’époque non seulement au Vietnam, mais encore en Asie de l'Est et du Sud-Est. Étant l’un des rares monuments à être sorti indemne du processus d'urbanisation au Vietnam, la citadelle en pierre des Hô a conservé toute son âme, six siècles après avoir été bâtie.

Pour préserver ses valeurs culturelles et historiques, la citadelle des Hô doit être protégée pour conserver son état d’origine. Il faut également délimiter avec précision le périmètre du site. Il est important de construire une zone d’accueil des touristes où il s’agira, entre autres, de leur présenter les valeurs culturelles de la citadelle des Hô. Pour ce, la mise sur pied d’un musée pour exposer documents et objets archéologiques concernant la dynastie des Hô apparaît comme tangible.
De plus, il est nécessaire de construire un temple dédié aux morts pour la Patrie durant la guerre de lutte contre les agresseurs et aux artisans de la construction de cette citadelle. Lors de l’aménagement à des fins touristiques du patrimoine de la citadelle des Hô, Thanh Hoa doit élaborer un plan de coopération avec les villages de métiers traditionnels et/ou de reconstitution des jeux populaires.
En outre, l’édification et la promotion de l’image de la citadelle des Hô doivent se faire en étroite corrélation avec la construction du bourg de Vinh Lôc - porte d’accueil des touristes. Une attention particulière doit être accordée à l'élaboration d'un plan de gestion et de préparation aux risques, ainsi que d'un programme de participation de la population locale à la protection et à la gestion du site. Les autorités et la population locales travaillent étroitement sur la question de la conservation et protection de ce patrimoine par le biais d’un programme de formation et de sensibilisation de l'opinion publique.
Par ailleurs, il faut définir un plan de coopération avec les provinces, villes abritant des patrimoines culturels reconnus par l’UNESCO, ce afin d’organiser des programmes d’échanges et de, pourquoi pas, organiser des circuits de tourisme historique et culturel interprovinciaux.

En dehors de la préservation, la valorisation du patrimoine, il est important de mettre l’accent sur les potentialités touristiques de la région. Et pour une saison touristique réussie, les autorités et les habitants de Thanh Hoa doivent créer un environnement à même d’attirer davantage de voyageurs. - AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres