Des élèves de l'école primaire Lao Chai, district de Sa Pa, province de Lao Cai (Nord). Photo : VNA
 

Hanoï (VNA) – Un colloque a eu lieu le 29 juin à Hanoï pour présenter des informations sur la mise en œuvre des recommandations du 2e cycle de l’Examen périodique universel (EPU) qui ont été acceptées par le Vietnam.

Ce colloque était organisé par le ministère vietnamien des Affaires étrangères, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

L’assistant du ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Sanh Chau, a souligné l’esprit de responsabilité du Vietnam et ses efforts pour assurer ses engagements et remplir ses devoirs dans le cadre de l’EPU. Tous les ministères et organismes compétents vietnamiens ont participé activement à la mise en œuvre des recommandations du 2e cycle de l’EPU acceptées par le Vietnam.

La session sur le 2e cycle de l’EPU du Vietnam a eu lieu le 5 février 2014 au Conseil des droits de l’Homme. Les représentants de 106 nations ont présenté leurs avis et apprécié les politiques, les efforts et les réalisations du Vietnam en termes de garantie des droits de l’Homme depuis 2009. Le Vietnam a accepté 182 des 227 recommandations données. Les recommandations qui n’ont pas été acceptées ne convenaient pas à la situation ni aux conditions du Vietnam.

De juin 2014 au 31 juin 2016, le Vietnam a mis en œuvre 147 recommandations et une partie de quatre autres, soit 80,7% des recommandations qu’il avait acceptées. Plusieurs avancées ont été réalisées. Entre 2014 et 2016, des dizaines de textes juridiques concernant les droits de l’Homme et ceux du citoyen ont été adoptés pour l'application de la Constitution de 2013 et respecter les conventions internationales auxquelles le Vietnam est partie. Le revenu per capita a atteint 2.215 dollars en 2016, contre 1.900 dollars en 2013. Le taux de couverture de l’assurance sociale et de l’assurance santé a augmenté. 25,05% des communes sont parvenues à satisfaire aux normes de la Nouvelle Ruralité. Les politiques sur l’assistance des sinistrés et des quatre provinces du Centre affectées gravement par l’incident environnemental causé par la société de sidérurgie Formosa ont été bien appliquées. Le Vietnam compte actuellement environ 50 millions d’internautes, soit 52% de sa population. Les organisations religieuses ont bénéficié de conditions plus favorables.

Plusieurs programmes en faveur des personnes vulnérables ont été lancés. La conscience des citoyens, notamment des jeunes, sur les droits de l’Homme, s’est améliorée grâce au renforcement des opérations de communication.

Le Vietnam a également adopté plusieurs conventions internationales sur les droits de l’Homme. Il est actuellement membre du Conseil économique et social des Nations Unies pour le mandat 2016-2018 et du Comité exécutif de l’UNESCO pour 2015-2019. -VNA