jeudi 17 août 2017 - 15:05:07

Autoroute: Aucune information officielle sud-coréenne sur Posco

Imprimer

Le ministère vietnamien des Communications et des Transports a indiqué n'avoir reçu aucune information officielle relative à une enquête visant la compagnie sud-coréenne Posco qui était adjudicataire du projet d’autoroute Nôi Bài – Lào Cai.

Jusqu’à ce moment, le ministère n’a reçu aucune information officielle de la part de la République de Corée et de Posco, a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) le vice-ministre des Communications et des Transports, Nguyên Hông Truong.

Selon la presse sud-coréenne, l’ancien directeur général de Posco a été appréhendé pour soupçon de création d’une caisse noire destinée au règlement des prestations des sous-traitants du projet d’autoroute Nôi Bài – Lào Cai durant la période 2009-2012.

L’autoroute, dont le financement de la première phase par la Banque asiatique de développement (BAD) s’est élevé à 1,2 milliard de dollars, est la plus longue du Vietnam, traversant sur 245 km la capitale Hanoi, et les provinces de Vinh Phuc, Phu Tho, Yên Bai et Lào Cai.

Le projet d’autoroute Nôi Bài – Lào Cai comprend 8 lots mis en adjudication conformément aux règles internationales relatives aux marchés publics. Le groupe Posco en a remporté les lots A1, A2, A3, a indiqué le vice-ministre Nguyên Hông Truong.

Dans ce projet, les montants auxquels les lots ont été attribués sont inférieurs de 15-30% au devis préalablement approuvé, chiffres révélateurs des propositions financières très concurrentielles des candidats, a-t-il fait savoir.

La Compagnie générale de développement des autoroutes du Vietnam (VEC), maître d’investissement du projet au nom du ministère des Communications et des Transports, n’intervient pas dans le règlement entre l’entrepreneur principal et ses sous-traitants.

Selon le responsable, les gouvernements vietnamien comme étrangers s’intéressent particulièrement à la lutte contre les phénomènes négatifs et la corruption dans les activités des organes publics.

Actuellement, le ministère a demandé à la VEC de réviser de sa propre initiative les clauses des contrats concernant les lots d’adjudication auxquels a participé Posco pour répondre aux éventuelles demandes d’informations des autorités sud-coréennes. – VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres