mercredi 16 août 2017 - 22:22:55

AN: le PM répond aux interpellations des députés

Imprimer

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung a répondu vendredi à Hanoi, dans le cadre de la 2e session de la 13e législature de l'Assemblée nationale (AN), aux interpellations des députés sur la situation socioéconomique du pays, la stabilisation de l'économie, le soutien de la production et du commerce, la restructuration de l'économie, l'agriculture et le milieu rural, outre d'autres problèmes sociaux préoccupants. 

S'agissant des mesures de stabilisation de l'économie, de maîtrise de l'inflation, de contrôle des taux d'intérêt et du change afin d'assurer les objectifs annuels de croissance économique, le Premier ministre a souligné que grâce à leur stricte application, l'indice des prix à la consommation (IPC) national a ralenti à plusieurs reprises sa progression lors de ces six derniers mois, avec 17,5 % pour ces onze mois passés...

Il s'agit d'une évolution positive qui permet d'affirmer que l'objectif de ramener l'IPC de 2011 aux alentours de 18% est faisable, a-t-il estimé.

Le gouvernement applique une politique monétaire prudente et avec souplesse qui lui permet de maîtriser progressivement l'inflation tout en poursuivant les objectifs de croissance économique fixés par l'AN, a estimé Nguyen Tan Dung.

Il a demandé à l'AN de soutenir la préconisation de soumission aux mécanismes de marché pour les prix de l'électricité, du pétrole, du charbon ainsi que d'autres biens et services importants, et d'octroi d'allocutions appropriées aux personnes bénéficiaires de politiques sociales.

Le gouvernement élaborera un mécanisme rationnel pour réaliser cette préconisation, en répondant aux mécanismes de marché et stabilisant l'économie comme contrôlant l'inflation. Les entreprises opérant dans ce secteur doivent publier de manière ouverte et transparente les résultats de leur activité et les prix de leurs produits afin que les députés puissent les surveiller.

Le gouvernement recommande de poursuivre la maîtrise de l'inflation afin de la ramener à un chiffre en 2012, ce qui permettra de diminuer les taux d'intérêts des prêts pour un meilleur accès des entreprises au crédit afin qu'elles puissent réduire leurs coûts de production. Par ailleurs, les crédits au service de la production devront conserver leur priorité actuelle, en particulier dans l'agriculture, l'électricité, les exportations et pour les PME.

Il s'agit là de mesures fondamentales de première importance, a ajouté Nguyen Tan Dung.

Concernant la restructuration de l'investissement public, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a souligné que le gouvernement améliorerait leur efficience et réexaminerait le plan et les règles de répartition des fonds publics en s'assurant que chaque projet soit strictement contrôlé par les administrations de tutelle. Il faut renforcer le contrôle, la supervision et l'évaluation de l'efficience des projets et sanctionner strictement les infractions.

Par ailleurs, le gouvernement perfectionnera le plus tôt possible la réglementation de l'investissement afin de créer des conditions favorables aux composantes économiques pour investir dans les infrastructures sous forme de BT (Bâtir-Transférer), BOT (Bâtir-Opérer-Transférer), BTO (Bâtir-Transférer-Opérer) et PPP (Partenariat public-privé), afin de créer une percée dans le développement de certains ouvrages de grande envergure.

Selon le Premier ministre, la restructuration des entreprises publiques, notamment des groupes économiques et les compagnies générales publiques, afin d'améliorer leur rentabilité, est une demande pressante et l'une des trois tâches essentielles pour la restructuration de l'économie nationale.

La restructuration de l'économie nationale doit être menée en totale synergie avec les politiques monétaires efficaces. Le gouvernement soumettra à l'AN un projet global de restructuration de l'économie liée au renouvellement du modèle de croissance lors de sa prochaine session. 

Concernant l'agriculture et le milieu rural, le Premier ministre a souligné que le gouvernement renforce la direction et l'examen de l'aménagement du développement du secteur agro-sylvo-aquicole, ainsi que la gestion stricte et l'amélioration de l'efficience de l'investissement. 

Le gouvernement continue d'accorder des crédits préférentiels et d'encourager le crédit au développement agricole et rural ainsi que de susciter l'investissement des composantes économiques dans ce secteur. Il promeut également l'investissement dans la sélection de nouvelles variétés, l'application de technologies modernes à la culture et à l'élevage, la réduction des pertes après récolte et le développement d'une industrie de la transformation...

Le gouvernement s'intéresse par ailleurs à l'investissement dans la construction des infrastructures nécessaires, la prévention et la lutte contre les calamités naturelles, le développement industriel et des services en rapport avec la protection de l'environnement, l'amélioration des qualifications des ressources humaines et le développement socioculturel en zone rurale. 

Nguyen Tan Dung a également présenté des mesures de garantie de la sécurité de la circulation, de réduction de la pauvreté, ainsi que pour l'emploi. 

Par ailleurs, vingt-deux questions sur des problèmes d'actualité préoccupants ont été posées au Premier ministre Nguyen Tan Dung, notamment sur les mesures du gouvernement afin de garantir la souveraineté et l'intégrité du territoire, le soutien du développement de la pêche hauturière, les politiques de gestion de l'exploitation et de l'emploi efficient des ressources minières du pays. 

Répondant aux questions des députés des provinces d'An Giang et Dong Nai sur la souveraineté nationale et la pêche hauturière, le chef du gouvernement a souligné que sur la base de la préconisation et de la ligne extérieure de paix, d'autonomie et d'indépendance du Parti, de l'Etat, ainsi que celle du droit international, et notamment de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) conclue par l'ASEAN et la Chine, et plus récemment, l'Accord sur les principes directeurs fondamentaux de règlement de la question maritime signée par le Vietnam et la Chine, le Vietnam doit régler et affirmer sa souveraineté en Mer Orientale au regard de quatre problèmes. 

Concrètement, il s'agit des négociations et de la délimitation des frontières maritimes au bord du Golfe du Bac Bo, la souveraineté sur les archipels de Hoang Sa (Paracels), celle sur l'archipel de Truong Sa (Spratley), ainsi que la souveraineté sur les 200 miles de la zone économique exclusive et du plateau continental du Vietnam. 

Nguyen Tan Dung a souligné que le Vietnam applique strictement et demande aux parties impliquées de respecter la CNUDM 1982 et la DOC, d'assurer la liberté et la sécurité de la navigation maritime et, plus généralement, la paix et la stabilité en Mer Orientale. Il s'agit également du souhait comme de l'intérêt de toutes les parties prenantes car la Mer Orientale est une zone que traverse 50%-60% du fret mondial entre l'Est et l'Ouest. Cette position du Vietnam a reçu le soutien de la communauté internationale. 

Le Vietnam est déterminé à affirmer de plus en plus résolument et pleinement la souveraineté sur les 200 miles de sa zone économique exclusive et de son plateau continental tels qu'ils sont définis par la CNUDM 1982, a affirmé le Premier ministre. 

En conclusion générale de cette séance de réponse aux interpellations, le président de l'AN Nguyen Sinh Hung a indiqué que les 155 questions de 77 députés de 43 délégations ont été transmises aux ministres et responsables de secteurs, lesquelles ont toutes reçu une réponse directe. 

Nguyen Sinh Hung a vivement apprécié l'esprit général prévalant aux questions posées, lesquelles ont répondu aux voeux des électeurs de l'ensemble du pays. L'atmosphère dans laquelle ont eu lieu ces interpellations et réponses n'a été que de sérieux, de franchise et de responsabilité, manifestant la culture de l'AN. 

Le président de l'AN a également souligné qu'à travers de cette séance d'interpellations, l'AN a constaté la détermination du Premier ministre et de son gouvernement à surmonter les difficultés et défis afin de mieux mener les tâches de développement socioéconomique, d'assurer la défense et la sécurité en 2011, notamment de stabiliser l'économie, de maîtriser l'inflation, de restructurer l'économie et d'assurer le bien-être social. -AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres