vendredi 18 août 2017 - 04:19:47

Amener les jeunes aux anciens livres

Imprimer

Environ 70% des visiteurs aux marchés d’anciens livres sont des jeunes (élèves, étudiants, employés...), amateur d’anciens livres. Photo: VNA
Hanoi (VNA) - Pendant la foire aux anciens livres qui a eu lieu pendant deux jours le mois dernier au Temple de la Littérature (Van Miêu-Quôc Tu Giam), 70% des visiteurs étaient des jeunes (élèves, étudiants, employés...), amateur d’anciens livres. Ils comprennent la valeur des livres anciens, notamment des classiques de la littérature étrangère, publiés en 1995 et auparavant, des œuvres d’écrivains vietnamiens renommés comme Thach Lam, Nguyên Tuân, Tan Dà..., publiés avant 1980.

L’une des plus célèbres œuvres de la littérature vietnamienne classique, le Truyên Kiêu (Histoire de Kiêu) du grand poète vietnamien Nguyên Du (XVIIIe siècle), écrite et publiée en nôm (écriture démotique sino-vietnamienne) dans des éditions d’avant 1945, sont également recherchées par des jeunes.

Nguyên Van Duc, étudiant de 4e année à l’Université de la culture, a décidé de garder la plus grande partie de ses salaires gagnés durant le dernier Têt traditionnel, pour acheter de  vieux livres.

«J’ai invité mes amis à faire de même», partage Huong Mai, une jeune fonctionnaire de l’Université polytechnique de Hanoï, avant d’ajouter : «Rechercher et lire d’anciens livres est une belle culture, en présentant les respects des jeunes aux connaissances », souhaitant qu’il y ait de plus en plus de foires de ce genre.

En dehors de l’opportunité de trouver d’anciens livres rares, les jeunes vont aussi dans ces foires pour chercher des ouvrages plus récents à un bon prix. «C’est parfait pour les jeunes passionnés de livres qui ont peu d’argent», souligne Lê Van Truong, étudiant de l’École supérieure nationale d’économie.

«Conduire les jeunes à se rappeler leurs origines culturelles est également un objectif important de cette foire», affirme le sexagénaire Nguyên Canh Duc, du quartier de Van Miêu à Hanoï.

Le Festival du livre du Têt du Coq 2017 à Hanoï a eu lieu du 30 janvier au 5 février (soit du 3e au 9e jour du premier mois lunaire). En 7 jours d’ouverture dans la rue de Lê Thach et le jardin de fleurs Ly Thai Tô, dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm, les ventes ont atteint près de 250.000 ouvrages pour un chiffre d’affaires de plus de sept milliards de dôngs. Ce succès a permis de mettre en valeur la culture de la lecture et de donner de belles perspectives aux éditeurs.

Le Programme de Mars et les livres pour les jeunes a lieu jusqu’au 31 mars dans l’ensemble du pays. Cette 6e édition, qui est toujours organisée par les Editions Tre (Jeune), réunit près de 200 nouveaux livres et près de 300 rééditions, avec la participation de 45 distributeurs du pays comme Fahasa, Phuong Nam... De nombreuses présentations de nouvelles œuvres, d’échanges avec des écrivains, etc., sont prévues. -CPV/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres