Hanoi (VNA) - Mal reconnu, le football à l’école cherche à gagner ses lettres de noblesse pour, entre autres, faire émerger les futures grandes stars du ballon rond de demain. Un festival dédié aux élèves est organisé depuis deux ans pour encourager la pratique de ce sport.

Les élèves participent au Festival de football des élèves U13 avec un grand enthousiasme. Photo : CTV/CVN
Le football, c’est une vraie école de la vie. Et qui mérite à être enseigné au sein des établissements scolaires. En outre évidemment de faire bouger les têtes blondes, c’est surtout une formidable occasion pour leur inculquer le fair-play et le respect, mais aussi leur donner un sens de la tactique. Sport social par excellence, il permet de tisser des liens et de créer des interactions entre les jeunes. Un vrai antidote pour les prémunir de l’isolement et des mauvaises fréquentations.

Mais incorporer ce sport à l’école peut aussi jouer un rôle non négligeable dans la détection et la formation des futures pépites du football vietnamien. Le Japon en est la meilleure illustration. Bien que le ballon rond ne soit pas le sport roi au Pays du Soleil levant, les écoles sont dotées depuis une vingtaine d’années d’un bon système d’orientation et de repérage des talents, ce qui lui a permis depuis d’inscrire son nom dans la liste des grandes nations du football.

Une grande fête des élèves

Au Vietnam, bien qu’il existe les tournois U13 et U15 organisés par la Fédération vietnamienne de football (VFF), ces derniers ne se destinaient qu’à des clubs professionnels. Mais fort heureusement depuis l’année passée, les élèves peuvent eux aussi prendre part à un tournoi de grande envergure.

Le «Festival de football à l’école U13 - Coupe Yamaha» offre une opportunité aux enfants passionnés de ballon rond d’évoluer dans une compétition nationale, mais aussi qui sait, une chance de se faire remarquer par des clubs professionnels. Organisée par la compagnie Yamaha Vietnam, en collaboration avec le journal Thiêu niên Tiên Phong (Pionniers d’avant-garde) et la compagnie par actions Sports 24h, les matchs sont cependant aménagés pour s’adapter aux conditions physiques de ces tous jeunes joueurs.

L’esprit de solidarité et de fair-play est mis en valeur au Festival de football des moins de 13 ans (U13). Photo : CTV/CVN

«C’est la 2e fois consécutive que nous organisons ce tournoi, lequel s’adresse à tous les élèves de moins de 13 ans, venus des écoles des quatre coins du pays, a fait savoir le comité d’organisation. Nous appliquons les règles du football à sept joueurs. Le match dure 50 minutes en deux mi-temps de 25 minutes entrecoupées d’une pause de 10 minutes».

Les éliminatoires ont eu lieu fin mars dernier. Et la phase finale se déroule du 1er au 5 juin dans la ville de Buôn Mê Thuôt, dans la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre), avec la participation des 8 meilleurs équipes issues des trois régions (Nord, Centre, Sud).

En plus des séances d’entraînement et des matchs inscrits au calendrier, les jeunes prennent part à d’autres activités, telles que des jeux ou encore des rencontres avec des personnalités issues du monde du football. «Ce sera une grande fête des élèves, comme son nom l’indique», a souligné un représentant du comité d’organisation. Et d’ajouter : «Ces activités vont générer des souvenirs inoubliables pour les élèves, mais aussi pour leurs écoles, leurs familles et les supporters. Ils ont tous suivi et soutenu le mouvement de football à l’école en général, et ce tournoi en particulier».

Une opportunité en or à saisir

Lors de sa première édition, en 2015, le succès du Festival de football des élèves U13 a dépassé toutes les espérances du comité d’organisation, et des supporteurs. L’ambiance était constamment au rendez-vous, et la compétition n’avait pas à rougir en comparaison avec les tournois professionnels. Les tribunes étaient régulièrement bondées, et les évaluations ont souligné un grand professionnalisme dans l’organisation. Il a aussi été noté qu’aucune tricherie n’a été constatée pendant tout le tournoi.

Le Festival a également permis de redonner vie à la discipline dans des régions qui l’avaient mise pendant des années de côté. Nghi Lôc, dans la province de Nghê An, est ainsi devenue une localité phare du football, stimulée par l’engouement suscitée par l’événement.

La compétition a aussi permis aux jeunes espoirs du football de s’ouvrir à l’international. Un groupe de 15 joueurs sélectionnés pendant le tournoi ont été envoyé au Japon pour participer à une compétition amicale, avec le soutien financier de la compagnie Yamaha Vietnam. Un séjour qui leur a donné l’opportunité d’échanger et de partager des expériences, de découvrir une autre culture sportive et de revenir au Vietnam chargés de souvenirs et d’énergie.

Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là. Ngô Thành Tài, Ngô Van Tron, deux jeunes joueurs issus de la première édition du festival, ont été convoqués pour rentrer dans la sélection junior U14 de la VFF. Et d’autres apparemment ont été appelés dans des clubs professionnels. Comme quoi, il suffit de quelques buts en or pour transformer ses rêves en réalité. -CVN/VNA