jeudi 24 août 2017 - 14:09:51

À Duong Lâm, les souvenirs ne sont pas un feu de paille

Imprimer

Reconnu fin 2005 comme vestige architectural et artistique, le vieux village de Duong Lâm, à Hanoi, déploie un projet de fabrication de souvenirs de paille de riz pour enrichir ses produits touristiques.

Si l'ancien quartier de Hanoi et l'ancienne cité de Hôi An peuvent être considérés comme des musées de la vie urbaine d'antan, le village de Duong Lâm, dans le chef-lieu de Son Tây, en est un sur la vie rurale, a estimé Nguyên Van Hùng, propriétaire de la plus vieille maison de Duong Lâm âgée de... 400 ans. Pour ce dernier, c'est le point essentiel d'un futur label touristique pour ce lieu, d'autant que les touristes étrangers sont de plus en plus nombreux à visiter Duong Lâm. Ceux-ci viennent en particulier en dehors de l'été qui voit l'afflux cette fois de touristes domestiques, en particulier le week-end. "Pendant la haute saison, j'offre des services de restauration qui me rapportent cinq à sept millions de dôngs par mois", a fait savoir M. Hùng. 

De fait, ce village ne compte actuellement que quatre ou cinq foyers dans le métier de la restauration, de sorte que les clients ne manquent pas. En dehors de cela, il n'existe pas encore de produits touristiques attrayants, ce à quoi il doit être remédié afin de donner un véritable essor au tourisme local.

Profitant d'une mission à Hanoi, Minh Hoàng, originaire du Sud, s'est rendu à Duong Lâm pendant un week-end. Après une journée entière passée dans ce village, il a constaté que "Duong Lâm préserve dans une certaine mesure son aspect antique, tel que la porte d'entrée du village, ses maisons en latérite, maison commune, temples dédiés aux rois Ngô Quyên (898 - 944), Phùng Hung (? - 791), la pagode Mia..., et cependant, l'on y cherchera en vain un souvenir".

Une observation partagée par Pham Hoàng Tuân, guide touristique expérimenté qui a ajouté que la plupart des visiteurs allant à Duong Lâm sont motivés par la curiosité et le souhait de découvrir ce qu'est un ancien village traditionnel du Nord du Vietnam. Et ce d'autant plus qu'effectivement, de nombreuses maisons anciennes ont conservé toutes leurs caractéristiques originelles. Après leur visite, les touristes peuvent déguster des plats du Nord comme le riz, le liseron d'eau bouilli en sauce de soja, ou du poulet mia préparés par des villageois. Cependant, en dehors de ces plats, Duong Lâm n'a que le chè lam (bonbon de riz grillé) pour spécialité culinaire locale qui puisse intéresser les touristes.

Souhaitant créer des produits touristiques attrayants, l'Union des sciences pour le développement durable du tourisme (STDe), l'Union des femmes de la commune de Duong Lâm et le comité de gestion des vestiges de Duong Lâm ont présenté récemment un projet de fabrication de souvenirs de paille de riz. En effet, celle-ci peut donner lieu à des souvenir originaux, ce qui permet de promouvoir le tourisme local comme d'améliorer les revenus des villageois, selon la présidente de STDe, Nguyên Thu Hanh.

Duong Thi Lan, la vice-présidente de l'Union des femmes de la commune de Duong Lâm, a souligné l'intérêt particulier pour ce projet de fabrication des souvenirs à base de paille. "Duong Lâm est une localité essentiellement agricole, d'où l'abondance des pailles et chaumes. Nous continuons ainsi à chercher des soutiens financiers pour la poursuite du projet dans les temps à venir", a-t-elle expliqué.

Toutefois, pour répondre aux attentes variées des touristes, il est nécessaire de trouver des collectivités et des individus intéressés par un investissement financier comme technologique afin de réaliser des produits réellement attrayants. Duong Lâm pense en fait au modèle très réussi au village de céramique de Bat Tràng, en banlieue de Hanoi, dans lequel des entreprises ont investi avec succès dans la production de souvenirs. – AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres