Hanoi (VNA) - Le groupe de chercheurs de Vinmec Medical System a révélé les premiers résultats du projet de décodage du génome vietnamien après plus de deux ans de recherche.

A l’Institut de recherche sur les technologies des cellules souches et des gènes (VRISG). Photo: VietnamPlus

 

Le projet, intitulé "Recherche sur le génome vietnamien", est la première base de données massive sur les génomes vietnamiens, réalisée à partir du décodage des génomes de 305 personnes Kinh en bonne santé, en combinaison avec les données de 101 génomes publiés antérieurement.

Les résultats de la recherche montrent que le génome vietnamien est différent des génomes d’autres populations, ce qui se traduit par la grande différence de fréquence d’apparition de nombreux changements génétiques.

Il s’agit d’une contribution importante qui constitue une base de référence hautement fiable pour les futures études biomédicales et les applications et les applications sur la santé des Vietnamiens liée à la génétique.

Pour la première fois, l’étude a été menée indépendamment par tous les scientifiques vietnamiens de l’Institut de recherche sur les technologies des cellules souches et des gènes (VRISG) de Vinmec de décembre 2016 à mars 2019. 

Le professeur-Docter Nguyên Thanh Liêm. Photo: VietnamPlus

 

Les données génétiques sont étroitement liées à la santé et à la pathologie, contribuant à traiter les problèmes de cancer et de maladies génétiques, en particulier dans le développement de la médecine individualisée, a déclaré le professeur-Docter Nguyên Thanh Liêm, directeur du VRISG, responsable du projet.

La recherche constitue une base de référence importante pour les études biomédicales sur la santé, la maladie et l’anthropologie du peuple vietnamien, en particulier pour le développement de méthodes de détection précoce des gènes du cancer, du métabolisme et de la réaction aux médicaments de traitement, des maladies génétiques ou des problèmes de neurodégénérescence tels que les maladies de Parkinson et d’ Alzheimer, a-t-il indiqué.

À ce jour, cette base de données sur le génome vietnamien est considérée comme le dictionnaire le plus complet du système de données génétiques humaines vietnamien. Auparavant, les scientifiques nationaux devaient souvent se référer aux génomes de populations étrangères.

Les résultats du projet ont été récemment publiés dans Human Mutation, une revue médicale internationale de génétique humaine. L’étude est également disponible sur le site Web genomes.vn. Il s’agit d’une source de données de référence importante pour la recherche et l’application biomédicales, pharmacologiques et historiques. – VNA