Mark Field, ministre d’État britannique pour l'Asie et le Pacifique et pour le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth. Photo: Internet

Hanoi (VNA) - Après une visite de travail à Hanoï, Mark Field, ministre d’Etat britannique pour l'Asie et le Pacifique et pour le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth, a écrit un article sur les potentiels de développement du Vietnam et les opportunités pour les entreprises britanniques.

Intitulé "Comme la Thaïlande et le Vietnam mènent le siècle asiatique, il est temps pour les entreprises britanniques de regarder vers l'Est", cet article a été publié le 18 janvier sur le journal en ligne City A.M.

Mark Field a apprécié la croissance économique du Vietnam au cours des 30 dernières années, cela devrait se poursuivre grâce aux efforts du pays visant à améliorer son environnement des affaires.

«Des progrès sont encore possibles, mais le Royaume-Uni est prêt à fournir des conseils d'experts pour aider le Vietnam à atteindre son plein potentiel», a-t-il écrit.

Selon lui, le commerce et l'investissement bilatéraux progressent intelligemment - en effet, ils ont plus que doublé depuis la signature du partenariat stratégique en 2010 - mais il y a encore de potentiels à exploiter. Les relations Vietnam – Royaume-Uni sont plus larges et plus profondes que ce à quoi on pourrait s'attendre.

Plus encore, en 2018, alors que les deux pays célèbrent les 45 ans de l'établissement de leurs relations diplomatiques, le Royaume-Uni peut afficher au Vietnam le meilleur de ce que ce pays a à offrir en matière d'éducation, de créativité et d'innovation.

Mark Field a effectué du 4 au 6 janvier une visite de travail à Hanoï pour coprésider le 6e dialogue stratégique Vietnam – Royaume-Uni. -VNA