Hanoi (VNA) - Un kit de test du COVID-19-PCR "made in Vietnam" vient de recevoir l’homologation de l’Organisation mondiale de la santé. Il est développé conjointement par l’Académie de médecine militaire et la Société de technologies Viêt A.
 
Un kit de test vietnamien valide par l’OMS hinh anh 1Le kit de test "made in Vietnam" validé par l’OMS. Photo : VNA

Le kit "LightPower iVA SARS-CoV-2 1st RT-rPCR" a été listé comme éligible pour l’approvisionnement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le cadre du processus d’inscription sur la liste d’utilisation d’urgence de cette organisation (EUL), qui lui a  remis le code EUL 0524-210-00.

La procédure EUL a été établie pour accélérer la disponibilité des diagnostics nécessaires dans les urgences de santé publique. Il aide les agences d’achat et les pays à accéder à des produits de santé de qualité.

Ce kit, qui utilise la réaction de polymérisation en chaîne par transcription inverse (RT-PCR), peut détecter le nouveau coronavirus dans des gouttelettes provenant des voies respiratoires et du sang. Il fournit des résultats rapides et plus faciles à utiliser que ceux des Centres de contrôle des maladies des États-Unis et de l’OMS, selon le ministère vietnamien des Sciences et Technologies.

Auparavant, ce kit de test de Covid-19 avait également reçu le marquage (certification) CE et le Code frontières Schengen (CFS) remis par le ministère britannique de la Santé et des Affaires sociales, lui ouvrant la possibilité d’être commercialisé en Europe.

Notamment, un partenaire de la société de technologies Viêt A a été choisi comme distributeur officiel au Royaume-Uni, en Inde, au Mexique, aux États-Unis et dans certains pays européens, avec un engagement d’au moins un million de tests par mois.

Selon Trinh Thanh Hùng, un responsable du ministère des Sciences et  Technologies, ce kit est le fruit d’une recherche scientifique au niveau national approuvé par ce ministère au début de l’année. Ce dernier a commandé aussi 20.000 tests pour son programme de soutien à la lutte anti-COVID-19.

"L’approbation de l’OMS facili-tera l’exportation du kit.Des organisations telles que la Banque mondiale et l’organisation mondiale Clinton Health Access (CHAI) l’intégreront dans leurs programmes de soutien à la lutte contre le COVID-19", a fait savoir M. Hùng.

La société Viêt A dispose d’une capacité de production d’environ 10.000 tests/jour, qui pourrait tripler en cas de nécessité, ce qui peut répondre aux besoins du pays, à l’exportation ou au soutien international.

Fabrication de kits de test sérologique

Le vice-ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a informé que l’Institut national d’hygiène et d’épidémiologie, lui aussi, avait collaboré avec une université japonaise pour créer un kit de test sérologique très prometteur en matière de fiabilité, de sécurité, d’utilisation facile et de coût de production. Le pays est devenu le 5e dans le monde à fabriquer ce kit. Son prix est beaucoup plus bas que ses homologues importés - seulement 5 USD la pièce.

Le ministère de la Santé procède actuellement aux formalités pour son homologation en vue d’une production à grande échelle. Ce produit vietnamien pourra remplacer totalement ceux venus de l’étranger. D’ores et déjà, l’on peut affirmer que le Vietnam maîtrise les deux méthodes de test actuellement appliquées : PCR et sérologie.  

Lors d’une récente réunion, les membres du Comité national de prévention et de la lutte contre le COVID-19 ont déclaré estimer les efforts des scientifiques vietnamiens. Ils ont convenu de demander au gouvernement d’utiliser le nouveau kit pour les tests rapides, avant d’appeler les entreprises et universités à aussi développer des respirateurs appropriés aux conditions au Vietnam.

Points sur les tests en cours
 
Un kit de test vietnamien valide par l’OMS hinh anh 2Le Vietnam compte actuellement 112 laboratoires capables d’effectuer des tests Realtime-PCR. Photo : VNA
 
Il existe actuellement deux méthodes de test du COVID-19 : PCR (polymerase chain reaction ou amplification en chaîne par polymérase) et sérologie. Le test de dépistage PCR repose sur le principe "d’amplification en chaîne par polymérase". Il repère le génome du virus.

Il prend la forme d’un écouvillon, une sorte de long coton-tige, que l’on doit enfoncer dans le nez du patient pour récolter son ADN. Le prélèvement est ensuite plongé dans un réactif qui indique une éventuelle présence du virus. Mais cette méthode présente des inconvénients, dont plusieurs heures d’attente des résultats.

Avec le test sérologique, en examinant le sang, on peut détecter si une personne est atteinte par la maladie. Quand l’organisme est infecté, il va réagir avec une réponse immunitaire. Cette réponse de l’organisme se matérialise par la présence d’anticorps, et ce sont ces derniers que l’on recherche.

Concernant la méthode PCR, le vice-ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a informé que le Vietnam comptait actuellement 112 laboratoires capables d’effectuer des tests Realtime-PCR, avec une capacité quotidienne maximale de 27.000 échantillons. Parmi eux, 48 ont reçu l’autorisation du ministère de la Santé et leur capacité maximale s’élève à environ 14.300 échantillons/jour. En outre, le pays maîtrise la fabrication des masques, équipements de protection ou respirateurs artificiels… - CVN/VNA