Photo: VNA

Hanoï (VNA) –  Le journal Japan Times a rendu public le 6 octobre un article du professeur Ryo Ikebe de la section économique de l’Université de Senshu sur la coopération Mékong-Japon et le rôle du Vietnam.

Ryo Ikebe a souligné l’importance de la sous région du Mékong et notamment de sa forte production agricole. Cette région est en train de changer sa structure économique pour s’orienter vers l’industrialisation et la modernisation et dispose des potentiels  pour devenir un centre de production et de consommation de l’ASEAN et une chaîne de valeur importante dans le monde.

Le mécanisme de coopération de la sous région du Mékong est impulsé par le Japon depuis 2007. La Stratégie Tokyo 2012 et Tokyo 2015 ont été proposées lors du Sommet Mékong-Japon avec un engagement à verser 750 milliards de yens (soit 6,6 milliard de dollars) d’aide publique au développement du gouvernement japonais sur trois ans afin de promouvoir la coopération Mékong-Japon.

A propos du Vietnam, Ryo Ikebe a précisé que le pays avait activement participé à nombreux mécanismes de coopération de la sous région, notamment la coopération Mékong-Japon. Cette coopération revêt une signification importante et est conforme aux priorités de développement socio-économique du Vietnam. En 2018, le Vietnam a officiellement assumé le rôle de coordinateur des relations diplomatiques ASEAN-Japon.

Selon le professeur Ryo Ikebe, la coopération Japon-Vietnam au sein de la coopération Mékong-Japon a contribué efficacement au développement des deux pays, et aussi à la prospérité de la région.

Le Japon est le premier fournisseur d’aide publique au développement au Vietnam, avec de nombreux projets ayant contribué pour une part importante au développement socio-économique du pays comme les ponts de Nhat Tan, de Can Tho, les aéroports de Noi Bai, Tan Son Nhat…

La coopération Mékong-Japon a consolidé davantage les relations entre le Japon et le Vietnam dans divers domaines. En 2017, le Japon a devenu le premier investisseur étranger au Vietnam avec un fonds d’investissement direct de 9,1 milliards de dollars. Au premier semestre de 2018, ce chiffre a atteint 6,5 milliards de dollars. Le Vietnam recense 3.100 entreprises japonaises opérationnelles, une hausse de 40% durant quatre ans.

En 2017, le commerce bilatéral s’est chiffré à 33,84 milliards de dollars, au premier trimestre de 2018, 8,7 milliards de dollars. Le Japon est le premier partenaire du Vietnam parmi les pays membres de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste. -VNA