Les syndicats jouent un rôle important dans l'appel la jeunesse communiste et les travailleurs à participer aux activités de réduction des effets néfastes liés au changement climatique.

C'est ce qu'a affirmé le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Dao Xuan Hoc, lors d'un séminaire mercredi sur la gestion durable et le changement climatique, placé sous l'égide dudit ministère et du syndicat international des travailleurs du bâtiment et du bois (BWI).

Le Vietnam, l'un des cinq pays au monde les plus touchés et menacés par le bouleversement climatique, notamment par la montée du niveau de la mer, a pris des mesures actives afin de réduire les influences dommageables de ce phénomène, tout en honorant ses engagements internationaux en la matière, a estimé M. Hoc.

"L'une des mesures importantes pour limiter les effets du changement climatique consiste à initier les travailleurs à la gestion durable des forêts", a affirmé Bob Ramsay, directeur du BWI.

Il a souligné que les syndicalistes vietnamiens devraient élargir la coopération avec les autres pays du monde afin de se tenir informés et de trouver ensemble des solutions efficaces pour faire face à ce défi colossal.

La mise en oeuvre de nouvelles méthodes de production et l'utilisation de nouveaux matériaux à travers le monde servent aussi à promouvoir la production sylvicole. - AVI