Les caisses surchargées, le supermarché Big C de Hanoi a été bondé de clients tous les week-end du mois de novembre, le seul Mois des promotions de toute l'année.

Nguyen Thai Dung, vice-directeur de Big C, un des hypermarchés qui ne comptent qu'une poignée à Hanoi, a indiqué que lors de la première semaine de ce Mois promotionnel, le chiffre d'affaires de son établissement a augmenté de 200% en glissement. En particulier, le nombre de clients issus des districts (banlieue de Hanoi) a progressé de 20% à 35%.

Ce phénomène se produit également au centre commercial des machines et équipements électriques Pico Plaza dans la rue Nguyen Trai. Ngo Thanh Dat, son gestionnaire, a déclaré que le chiffre d'affaires devrait atteindre 180 milliards de dongs, soit une hausse de près de 28% par rapport aux mois précédents.

L'atmosphère animée dans les supermarchés montre que les modalités de consommation de la population changent de plus en plus.

Thanh Nga, cliente familière de Big C Hanoi, a expliqué que les gens préfèrent acheter dans les supermarchés car ils offrent plus de garanties en terme de choix et de qualité que les marchés et magasins traditionnels.

Selon l'Institut d'étude du commerce, en 2008, le pays comptait près de 400 supermarchés et centres commerciaux, sans compter plus de 8.300 marchés, alors qu'en 1995, il n'y avait que 10 supermarchés et deux centres commerciaux en 1995.

L'Association des distributeurs du Vietnam a indiqué que le pouvoir d'achat des Vietnamiens dans les supermarchés et centres commerciaux est passé de 9% en 2005 à 14% en 2007, et qu'il a continué sa croissance lors des deux dernières années, et plus particulièrement à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville. Le secteur de la grande distribution représente 15% du PIB national.

D'ailleurs, la société The Nielsen a confirmé ce point dans son dernier sondage pour établir un indice de confiance des consommateurs, en classant le Vietnam à la 4e place dans le monde, au lieu de la 11e en avril dernier, juste après l'Inde, l'Indonésie et la Norvège.

La confiance des consommateurs dans le monde revient, mais le Vietnam demeure en tête en la matière avec 28 points, a affirmé Darin Williams, directeur exécutif de la Société The Nielsen Vietnam.

Toutefois, selon les économistes domestiques et étrangers, le développement du marché de la vente au détail est instable et a tendance à privilégier davantage quantité que qualité, provoquant une concurence accrue, notamment avec l'arivée de plusieurs grands groupes de distribution étrangers.

Selon la vice-présidente de l'Association des distributeurs du Vietnam, Mme Dinh Thi My Loan, a recommandé aux entreprises vietnamiennes d'établir une liaison entre elles dans ce secteur afin de mieux résister à la concurrence étrangère, de diversifier leurs gammes de produits et renouveler leur mode de servir les clients. - AVI