Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (debout) lors de la réunion périodique d'avril du gouvernement. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – La réunion périodique d’avril du gouvernement a commencé jeudi matin à Hanoï, sous la présidence du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. Outre la situation socio-économique depuis janvier, la réunion est consacrée à la préparation des projets de loi et d’autres textes à soumettre à l’Assemblée nationale lors de sa 5e session prévue mi-mai.

Le Premier ministre a déclaré apprécier les efforts des organes compétents depuis janvier à fin avril pour résoudre les difficultés dans de nombreux secteurs. Selon lui, ces efforts ont permis de continuer d’assurer la stabilité économique et de maîtriser la montée des prix. En effet, l’indice des prix à la consommation (IPC) en avril n’a augmenté que de 0,08% par rapport à mars. Au cours des quatre premiers mois de l’année, l’IPC a connu une hausse de 2,8% par rapport à la même période de 2017. Les réserves de change nationales se sont élevées à près de 63 milliards de dollars.

Durant la même période, l’indice de production industrielle a augmenté de 11%. Plus de 5,55 millions de touristes étrangers ont visité le Vietnam, soit une hausse de près de 30%. Les exportations ont rapporté près de 74 milliards de dollars (+20%) et le Vietnam a affiché un excédent commercial de plus de 3,39 milliards de dollars.

Le Premier ministre a également apprécié les améliorations du climat des affaires. Entre janvier et avril, plus de 41.000 nouvelles entreprises ont été créées. Plusieurs affaires commerciales et de corruption ont été traitées sévèrement pour assurer la transparence et renforcer la confiance des investisseurs.

Cependant, Nguyen Xuan Phuc a indiqué que la stabilité économique n’était pas encore solide avec des lacunes en termes de décaissement des capitaux, de traitement des faillites d’entreprises, de procédures administratives.

Le chef du gouvernement a insisté sur la nécessité de poursuivre la réforme administrative, d’aider les entreprises à économiser des coûts, de renforcer la gestion publique dans le secteur socio-culturel.

S’agissant de la préparation des projets de loi à soumettre à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a demandé au ministère de la Justice et aux autres organes compétents d’accélérer leur travail et d’améliorer la qualité des textes. -VNA