Les spécialistes ont suggéré au Vietnam d'intensifier le perfectionnement de ses institutions d'une économie de marché et sa réforme administrative afin d'élever sa compétitivité nationale au niveau de celle des autres pays dans la Communauté économique de l'ASEAN (AEC).

Lors du colloque international intitulé ''S'orienter vers l'AEC - Suggestions de politiques pour le Vietnam'' tenu mardi à Hanoi, des spécialistes étrangers ont estimé que les entreprises devraient participer activement à la chaîne d'approvisionnement au sein de l'ASEAN.

Vuong Dinh Hue, président de la Commission centrale de l'économie du Parti communiste du Vietnam, a estimé que l'AEC aiderait le Vietnam comme les autres pays de l'ASEAN à se développer plus rapidement, à créer de l'emploi, à attirer davantage l'investissement étranger, ainsi qu'à renforcer leur capacité de production comme leur compétitivité.

L'AEC soutiendra le Vietnam à élever son statut et son prestige au sein de l'ASEAN et lors des forums internationaux.

Selon Yoshifumi Fukunaga de l'Institut de recherche économique sur l'ASEAN et l'Asie de l'Est, grâce à sa participation à l'AEC, le Vietnam pourrait bénéficier d'une croissance supplémentaire du PIB de 3,5 % en raison de la suppression des barrières douanières tarifaires, de la libéralisation des services...

D'autres spécialistes ont estimé que le Vietnam devrait renforcer sa réforme pour le développement du secteur privé et la diminution corrélative de la participation du secteur public.

Selon la feuille de route d'intégration, l'AEC sera fondée fin 2015, conférant à l'ASEAN la nature d'un marché commun, faisant de ce bloc une région économique concurrentielle au développement économique uniforme et s'intégrant à l'économie mondiale. - VNA