Hanoi, 8 août (VNA) - Le marché vietnamien continue d'attirer les constructeurs automobiles étrangers, a rapporté le journal Sai Gon Giai Phong.

Photo d'illustration : internet


Pour appuyer ses propos cette source citait des données du ministère de l'Industrie et du Commerce qui indiquait qu'au cours du premier semestre de l'année, le pays avait attiré 20,33 milliards de dollars, soit une augmentation de 5,7% en glissement annuel.

A noter que près de 39% de ce montant a été consacré à la fabrication et à la transformation. La plupart des entreprises d’investissements étrangers directs (IDE) ont investi dans l’expansion de leurs chaînes de fabrication et d’assemblage d’automobiles, ainsi que dans le développement des industries auxiliaires.

A la mi-2017, de nombreux fabricants étrangers avaient déclaré qu’ils cesseraient d’investir au Vietnam et n’importeraient plus que des voitures d’autres pays de l’ASEAN.

Cependant, la situation actuelle montre que les entreprises étrangères ne peuvent pas résister à l'attrait du marché intérieur.

Partant la stratégie fut inversée, chacun espérant dominer le marché intérieur, non seulement dans la fabrication et l'assemblage, mais aussi dans la fourniture des composants.

Selon le journal Sai Gon Giai Phong, le groupe japonais Toyota, qui avait déclaré son départ du Vietnam, a décidé de produire 90.000 véhicules par an, contre une capacité actuelle de 50.000.

Cette société a également proposé de louer 9 hectares supplémentaires pour la production, à côté de son terrain actuel de 21 hectares dans la province de Vinh Phuc, au nord du pays.

Pendant ce temps, la sarl sud-coréenne Pyeong Hwa Automotive commencera la construction d’une usine de composants dans la zone économique de Dinh Vu, dans la ville portuaire de Hai Phong, au nord du pays.

L’usine, construite sur sept hectares et dotée d’un fonds d’investissement de 16,7 millions de dollars, entrera en fonction en septembre 2019 et générera 7,5 millions de produits par an.

Auparavant, le groupe thaïlandais AAPICO Hitech et le groupe national VinFast avaient convenu de créer une usine de composants pour les voitures.

Le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam, Vu Tien Loc, a fait savoir que l'influence des constructeurs étrangers ainsi que leur tendance au renforcement de leurs activité au Vietnam étaient une aubaine pour le pays dans le sens où il profiterait à la fois de transferts de technologie et d'une formation de main d’œuvre directe ou indirecte.

Ce phénomène, a-t-il ajouté, améliore également la compétitivité et la durabilité des IDE au Vietnam.

Les experts ont estimé que la production automobile du Vietnam augmenterait de 18,5% pour la période 2018-2025. La production dépassera 531.585voitures en 2025 et 1,767 million en 2035. Actuellement, 300.000 véhicules sont vendus chaque année dans le pays. - VNA