Hanoi (VNA) - La signature de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) le 30 juin à Hanoi, après six années de négociations, devrait servir de levier à la croissance de l’économie et du monde des affaires du Vietnam.

Le ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh (debout), lors d'une rencontre avec des représentants des associations professionnelles européennes, le 19 juin à Bruxelles. Photo: VNA
 

L’Union européenne (UE) est actuellement le troisième plus grand partenaire commercial et l’un des deux plus importants marchés d’exportation du Vietnam, avec les échanges bilatéraux atteignant 50,4 milliards de dollars en 2018.

Avec l’EVFTA, les entreprises vietnamiennes ont la possibilité de pénétrer plus profondément dans le marché de l’UE, qui compte 508 millions d’habitants, et un produit intérieur brut (PIB) total d’environ 18.000 milliards de dollars.

Selon les recherches du ministère du Plan et de l’Investissement, l’EVFTA entraînera une croissance moyenne du PIB du Vietnam de 2,18 à 3,25% en 2019-2023, de 4,57 à 5,3% en 2024-2028 et de 7,07 à 7,72% en 2029-2033.

Grâce à cet accord, les expéditions vietnamiennes vers l’UE devraient augmenter de 4 à 6% par rapport à l’absence de ce pacte, ce qui équivaut à 19 milliards de dollars en 2019. 

Les recettes tirées des exportations vers l’UE devraient progresser de 20% en 2020, 42,7% en 2025 et 44,37% en 2030 par rapport à l’absence de l’accord. Les importations en provenance de l’UE vont également augmenter, mais à un rythme plus lent, estimées à 15,28% en 2020, à 33,06% en 2025 et à 36,7% en 2030.

Le pacte est considéré comme l’un des premiers accords commerciaux de nouvelle génération et de haute qualité, dans la mesure où il couvre non seulement les questions liées au commerce, mais également celles qui concernent l’investissement, la gouvernance, la protection des droits et avantages des travailleurs et l’environnement. 

L’EVFTA garantit également un équilibre des avantages pour le Vietnam et l’UE et prend en compte l’écart de développement entre les deux parties. Dans le même temps, l’accord est conforme aux dispositions de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le niveau d’engagements dans l’EVFTA est le plus élevé de tous les accords de libre-échange conclus par le Vietnam. Cela est d’autant plus significatif que seulement 42% des exportations vietnamiennes vers l’UE bénéficient d’un droit de douane nul dans le cadre du système de préférences généralisées (SPG).

Trân Ngoc Quân, directeur adjoint du Département des marchés euro-américains du ministère de l’Industrie et du Commerce, l’EVFTA offrira aux entreprises des deux côtés des possibilités d’accès aux marchés et créera un environnement juridique favorable pour les pays signataires dans leurs activités commerciales et leur accès aux marchés.

Cependant, avec la mise en place d’un terrain de jeu équitable dans le cadre du pacte, les entreprises vietnamiennes devront faire concurrence aux entreprises de l’UE sur le marché intérieur.

En outre, les entreprises d’investissement direct étranger vont se lancer sur le marché vietnamien pour profiter du pacte commercial, ce qui posera de grands défis aux entreprises locales.

Le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, et la commissaire européenne au Commerce, Cécilia Malmström, lors d’une séance de travail sur l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE. Photo: VNA

 

Cependant, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a déclaré que si le Vietnam peut profiter pleinement de l’EVFTA, parallèlement à l’amélioration du climat des affaires et des réformes institutionnelles, le pays améliorerait certainement la qualité de sa croissance.

Le Vietnam et l’UE ont convenu d’un mécanisme de coopération visant à renforcer les capacités du Vietnam pour la mise en œuvre du pacte, a-t-il déclaré, soulignant que comme l’interaction et la complémentarité des deux marchés sont grandes et larges, les entreprises ont davantage d’opportunités de coopérer plutôt que de rivaliser entre elles.
 
Par ailleurs, le Vietnam devra réformer son système juridique et ses mécanismes pour s’assurer que les exportations soient qualifiées pour entrer sur le marché de l’UE, a-t-il déclaré, soulignant que l’EVFTA prévoit des dispositions strictes en matière d’investissement et de procédures douanières, de facilitation des échanges, de normes techniques, de mesures de quarantaine, de droits de propriété intellectuelle, d’achats gouvernementaux et de développement durable.

Il a également déclaré que les entreprises locales doivent être bien préparées pour élargir leur marché. Ils ne peuvent bénéficier de cet accord que s’ils sont en mesure d’améliorer la qualité et l’emballage de leurs produits afin de satisfaire aux exigences de l’UE en matière d’origine des produits, de normes techniques, d’hygiène et de sécurité alimentaire et d’hygiène.

En octobre 2010, le Premier ministre vietnamien et le président de l’UE ont décidé d’entamer les négociations sur l’EVFTA après l’achèvement de toutes les procédures techniques. 

L’EVFTA est un pacte commercial de nouvelle génération entre le Vietnam et les 28 États membres de l’UE. Les deux parties ont officiellement lancé les négociations sur le pacte le 26 juin 2012.

Les négociations se sont achevées le 1er décembre 2015 et le texte préliminaire de l’accord a été annoncé le 1er février 2016. Les deux parties ont convenu le 26 juin 2018 de scinder l’EVFTA en deux accords, l’un pour le commerce et l’autre pour l’investissement. Elles ont accompli en juin 2018 la révision juridique de l’EVFTA et de l’accord de protection des investissements entre l’UE et le Vietnam (EVIPA).

Une fois les deux accords signés, ils seront soumis au Parlement européen (PE) et aux parlements des 28 États membres de l’UE pour approbation. L’EVFTA sera adopté à la fin 2019 ou au début 2020, mais il faudra au moins deux ans pour que le pacte soit adopté par le PE et les parlements de ses 28 membres.

À ce jour, le Vietnam a signé plus de 10 accords de libre-échange bilatéraux. Cependant, l’EVFTA est considéré comme très important car l’UE est un grand marché, aux côtés des États-Unis et du Japon. En outre, l’UE est un partenaire important dans la politique étrangère du Vietnam en matière de diversification et de multilatéralisation. – VNA