Hanoi (VNA) – En 2017, les investissements japonais au Vietnam ont dépassé 8,6 milliards de dollars, soit un tiers de l’investissement direct étranger dans le pays. Une progression inédite qui devrait se poursuivre à moyen terme.

La sarl Yamato Industries Vietnam, à 100% capital japonais, dans la zone industrielle Quê Vo, province de Bac Ninh (Nord). Photo: VNA

"Le Vietnam continue d’être une destination importante pour les investisseurs japonais", a constaté Hironobu Kitagawa, chef de la Représentation à Hanoï de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO).
 
Hironobu Kitagawa a fait savoir que la JETRO effectuait annuellement une enquête sur les activités des entreprises japonaises investissant en Asie et en Océanie, dont le Vietnam. L’enquête de 2017 a été menée du 10 octobre au 10 novembre dernier auprès de quelque 12.000 entreprises japonaises implantées dans 20 pays et territoires.

Au Vietnam, 1.345 entreprises japonaises ont été sondées, dont 652 donnant des réponses valides (soit 48,5%). "C’est un taux assez élevé, d’après Hironobu Kitagawa. Ces réponses permettent à la JETRO de donner des statistiques et des évaluations concrètes sur la situation des entreprises japonaises dans les pays d’accueil ainsi que les difficultés auxquelles elles font face et leurs propositions".

Selon les résultats de l’enquête publiés en février, 61,5% des entreprises japonaises au Vietnam ont déclaré qu’elles avaient réalisé des profits, soit une hausse de 2,3 points par rapport à 2016. Les entreprises sous-traitantes ont fait des bénéfices considérables. Environ 70% des entreprises nipponnes avaient l’intention d’étendre leurs activités, "un taux élevé par rapport aux autres pays", a estimé Hironobu Kitagawa.

En effet, plus de la moitié des entreprises japonaises appréciait le Vietnam, notamment pour ses trois critères : l’échelle du marché et sa croissance, la stabilité de la situation sociopolitique, et le coût raisonnable de la main-d’œuvre.

En 2017, les investissements japonais au Vietnam ont septuplé par rapport à 2016. Le pays du Soleil-Levant était en tête des 115 pays et territoires investis-sant au Vietnam avec un capital enregistré de plus de 9 milliards de dollars.

"La forte hausse des investissements japonais était due pour l’essentiel à trois projets de construction des infrastructures de centrales électriques ayant un fonds inscrit de plus d’un milliard de dollars", selon Takimoto Koji, représentant en chef de la JETRO à Hô Chi Minh-Ville.

Diversification des sphères d’activités

Outre ces trois grands projets, le flux d’investissements japonais concernait essentiellement les secteurs de la distribution, de la vente au détail, de l’immobilier, de l’agroalimentaire. Cependant, en ce qui concerne les risques liés aux investissements, les entreprises interrogées ont identifié une hausse des coûts de main-d’œuvre, un cadre juridique incomplet, ainsi que des procédures fiscales et administratives compliquées.

Environ 70% des entreprises nipponnes avaient l’intention d’étendre leurs activités au Vietnam. Photo: VNA

 
Malgré ces insuffisances, le représentant en chef de la JETRO à Hanoï a estimé que le Vietnam restait une destination attrayante pour les entreprises japonaises. "Avec les tendances actuelles, elles investiront probablement dans les produits de consommation, les services et la vente au détail en 2018 et au-delà", a déclaré Hironobu Kitagawa.

D’après lui, les tendances d’investissement des entreprises japonaises au Vietnam changent de manière significative. Cela montre que le pays n’est pas seulement attrayant dans l’industrie mais aussi dans divers secteurs. Le secteur agricole attire également l’attention des entreprises japonaises, où l’agriculture est moderne et performante. L’agriculture vietnamienne est considérée sous-développée par rapport à son potentiel. "Par ailleurs, la demande des Vietnamiens en produits sûrs et de qualité ne cesse de croître", a estimé Hironobu Kitagawa.

Les raisons de ce changement sont les suivantes : les conditions socio-économiques au Vietnam évoluent progressivement dans une direction positive, la croissance économique stable de ces dernières années a entraîné une augmentation rapide de la classe moyenne et la demande des consommateurs est en forte hausse et devrait connaître une croissance exceptionnelle.

La principale raison de l’intérêt que portent les investisseurs japonais à l’environnement de l’investissement au Vietnam est la bonne croissance économique du pays observée ces dernières années, avec 6,81% en 2017, dépassant l’objectif de 6,7%. Et cette augmentation devrait se maintenir en 2018. "Cette année, l’économie vietnamienne devrait continuer d’afficher une belle croissance. De nombreuses entreprises japonaises promouvront leurs investissements au Vietnam", a indiqué Hironobu Kitagawa.

Selon le rapport Vietnam 2035 de la Banque mondiale, le PIB du pays devrait être de l’ordre de 1.000 milliards de dollars, contre près de 200 milliards aujourd’hui. Plus de la moitié de la population devrait par ailleurs rejoindre la classe moyenne. Cela engendra une grande attractivité pour les investisseurs japonais, notamment  dans le secteur des services. – CVN/VNA