Hanoi, 30 janvier (VNA) - La Chine, les États-Unis, les pays d'Asie du Sud-Est, l'Union européenne, la République de Corée, le Japon ... ont été les principaux marchés à l'export des fruits et légumes vietnamiens en 2018.
 

Les fruits et légumes vietnamiens conquièrent de grands marchés. Photo d’illustration/VOV

Selon le Département général des douanes, en 2018, le Vietnam a exporté pour 3,52 milliards de dollars de fruits et légumes, en hausse de 10,8% par rapport à 2017. 

Les exportations nationales de fruits et légumes ont connu une croissance continue ces dernières années avec 2,4 milliards de dollars en 2016, 33,6% en glissement annuel, 3,5 milliards en 2017, 42,5%, et 3,52 milliards en 2018, 10,8%. Ce chiffre d'affaires a permis à cette filière de dépasser de nombreux produits agricoles tels que thé, poivre et  riz pour  devenir l'un des produits d'exportation phares du Vietnam. 

Les fruits et légumes vietnamiens sont principalement exportés vers la Chine, les États-Unis et les pays d'Asie du Sud-Est, l'Union européenne, la République de Corée et le Japon. Ces marchés ont atteint chacun plus de 100 millions de dollars de chiffre d’affaires. La Chine représente  73% du total soit 2,78 milliards de dollars, 5,03% sur un an. 

L’Association des producteurs de fruits et légumes du Vietnam estime que le potentiel du marché mondial ainsi que le changement de la chaîne de valeur des fruits et légumes vietnamiens sont très prometteurs. Même sur le marché intérieur, le système de distribution  est de plus en plus professionnel avec une bonne traçabilité. C'est un bon signe. 

En outre, selon les experts, le Vietnam a signé de nombreux accords de libre-échange (ALE), en particulier l'Accord global et progressif de Partenariat trans-pacifique (CPTPP). Une condition favorable au libre-échange  et à l’ouverture des marchés. 

D’ici 2025, la filière vise un chiffre d'affaires à l'exportation de 10 milliards de dollars. Pour promouvoir les exportations et améliorer la compétitivité des produits, les entreprises devront améliorer la qualité des fruits et légumes de même que la sécurité alimentaire. - CPV/VNA