Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (troisième à droite) prend une photo avec le directeur régional de l'OMS au Pacifique occidental, Shin Young-soo (troisième à gauche) et des responsables vietnamiens et finlandais. Photo : VNA

 

Hanoi (VNA) - Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc a reçu mardi à Hanoi le directeur régional de l’OMS pour le Pacifique occidental, le docteur Shin Young-soo, en visite de travail au Vietnam.

Il a déclaré hautement apprécier le rôle de direction de l'OMS au sein des forums mondiaux de la santé, ainsi que l'efficacité de sa coopération au développement du secteur de la santé au Vietnam.

Le Vietnam a bien mis en œuvre des projets financés par les aides publiques ​au développement (APD) dans ​la santé publique comme la construction et la modernisation d'établissements médicaux, l'achat d'équipement médical, la formation du personnel, les transferts de technologies et la recherche scientifique, a-t-il noté.

Nguyen Xuan Phuc a demandé à l’OMS d’intensifier son assistance technique et financière du Vietnam. Selon lui, le gouvernement vietnamien travaille intensivement à l'élaboration d'un plan global ​pour mettre en œuvre les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU, et souhaite recevoir ​l'assistance d'organisations internationales, dont celle l’OMS, dans cette tâche. 

Le docteur Shin Young-soo a estimé que le Vietnam obtenait des résultats impressionnants ​en matière de santé. Même si le revenu ​per capita du Vietnam n’est que d’environ 2.000 dollars, ses réalisations dans la médecine, notamment au regard de l’espérance de vie, sont égales à celles des pays dont le revenu ​per capita est de 20.000 dollars.

Le responsable de l’OMS a affirmé que son organisation renforcerait sa coopération avec le Vietnam, tout en souhaitant que le gouvernement vietnamien accorde une plus grande attention à l’amélioration des soins de la santé et à l​a généralisation de l’assurance-santé et augmente les investissements dans ​la santé en recourant aux partenariat public-privé, ainsi qu'en appelant ​les contributions privées au développement de ce secteur. -VNA