Récolte de café. Photo: vca.org.vn
 
Hanoï (VNA) - Le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce a récemment rapporté des données de la Commission du commerce international (ITC) des États-Unis selon lesquelles le Vietnam s’était classé au 3e rang des plus grands fournisseurs de café aux Etats-Unis en 2018.

Cependant, l’année dernière, le café vietnamien n’a occupé que 13,3% des parts de marché aux Etats-Unis, au lieu de 14,4% en 2017. Tandis que les parts de marché des deux autres premiers fournisseurs – Brésil et Colombie  - ont légèrement augmenté, respectivement de 1 et 0,3 point pour atteindre 23,1% et 21,3%.

En particulier, le prix d’importation moyen de café vietnamien aux Etats-Unis n’était que de 1.881 dollars la tonne, alors que celui du Canada était de près de 8.400 dollars la tonne.

Toujours selon l’ITC, en 2018, les Etats-Unis ont importé près de 1,6 million de tonnes de café de toutes catégories, pour 5,6 milliards de dollars, soit une baisse de 2,6% en volume et de 9,6% en valeur par rapport à 2017. Le prix d’importation moyen a connu un recul de 7,2% sur un an, avec seulement 3.500 dollars la tonne.

Selon le Département américain de l'Agriculture (USDA), les Etats-Unis sont actuellement le 2e importateur mondial de café. Selon les prévisions, en 2019, ils devraient importer 26,5 millions de sacs de café (de 60 kg chacun), soit 2,1 millions plus qu’en 2018.

Le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce a indiqué qu’actuellement, les entreprises américaines ont tendance à augmenter leurs importations de café originaire du Brésil, du Mexique, du Canada, du Guatemala et de Colombie, mais à réduire celles de café vietnamien.

Face à cette situation, les entreprises nationales doivent s’agir fortement pour améliorer la qualité de leurs produits ainsi que diversifier les catégories, au lieu d’exporter pour l’essentiel du café brut comme actuellement. Rechercher d’autres débouchés devrait aussi être une des priorités de la filière. -CPV/VNA